Grosjean : "Une course difficile mentalement"

Au terme d'un Grand Prix de Singapour éprouvant, le pilote français a terminé neuvième. Une position inespérée pour lui au début du week-end.

Dans un week-end où il n'espérait pas grand-chose à la régulière, Romain Grosjean a une nouvelle fois su tirer parti de circonstances favorables. De quoi quitter Singapour avec deux points supplémentaires au compteur, et une septième entrée dans le top 10 cette saison.

Qualifié de justesse pour la Q2 samedi, le pilote Haas est parti loin sur la grille, mais l'accrochage du départ aux avant-postes, ainsi que les conditions rendues délicates par la pluie, ont tout changé au scénario de la course. De quoi niveler les performances en milieu de peloton, et faire de la Haas VF-17 une prétendante aux points qu'elle n'était pas depuis le vendredi.

"Mentalement, c'était une course difficile", souligne Romain Grosjean. "Les conditions étaient affreuses au début. On ne pouvait rien voir. Je suis très heureux d'avoir marqué des points ici."

En faisant les bons choix de pneus au départ puis lors du passage aux slicks, le Français a pu profiter ensuite d'un meilleur rythme que celui de son coéquipier Kevin Magnussen – finalement contraint à l'abandon – ainsi que des mésaventures de Nico Hülkenberg en fin de course.

"Je suis très heureux pour nous tous, particulièrement après un week-end difficile, où nous savions que nous n'avions pas vraiment le rythme", reconnaît-il. "Nous avons choisi de partir en pneus intermédiaires, ce qui était courageux. C'était compliqué, au début. Après l'arrêt au stand de tout le monde, c'était le bon pneu à avoir, donc j'étais plutôt content de mon choix."

"Nous sommes peut-être passés aux pneus slicks un tour trop tard. Je crois que Kevin a fait un meilleur travail que moi en rentrant pour mettre les ultratendres. À partir de là, je me suis solidement battu. J'ai essayé de doubler Stroll. Il a heurté le mur une fois, et je pensais que c'était terminé, mais ça n'était pas suffisamment violent pour qu'il y ait des dégâts, donc il a continué et n'a pas fait d'autre erreur. Je n'ai pas pu passer."

Les deux points inscrits par Romain Grosjean permettent à Haas de limiter la casse, mais n'empêchent pas l'écurie américaine de perdre une place au championnat constructeurs. Dans la course à la cinquième place, Williams, Toro Rosso et Renault ont fait mieux sur le plan comptable.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP de Singapour
Sous-évènement Course
Circuit Singapore Street Circuit
Pilotes Romain Grosjean
Équipes Haas F1 Team
Type d'article Réactions
Tags marina bay