Grosjean : "J'aurais pu me qualifier dans le top 10"

Les qualifications de Romain Grosjean à Suzuka se sont achevées de façon très abrupte, avec un soudain tête-à-queue qui s'est achevé contre le mur dans les esses.

Romain Grosjean occupait la 16e place de la Q1, à moins d'un dixième de son coéquipier Kevin Magnussen, lorsqu'il s'est lancé dans sa deuxième et dernière tentative, partant néanmoins à la faute et provoquant l'interruption définitive de cette première partie de la séance.

Le pilote Haas déplore un changement drastique de comportement de sa VF-17 entre ses deux runs, affirmant au micro de Canal+ que son chrono inaugural aurait pu être bien meilleur : "Sur le premier tour la voiture était vraiment bien, je fais une grosse erreur dans le virage 11 où je perds six dixièmes sur Magnussen."

La faute commise par la suite, Grosjean peine à la comprendre et la regrette d'autant plus qu'il était convaincu de pouvoir passer en Q3.

"J'étais sûr de pouvoir rentrer dans le top 10", affirme le Français. "Lors de la deuxième tentative, la voiture est devenue instable. Elle a fait un énorme travers, j'ai essayé de la récupérer mais je me suis retrouvé dans le mur."

"Il faut expliquer pourquoi la voiture était si bonne dans le premier relais et pas dans le deuxième. J'ai attaqué le virage 3 un peu plus vite qu'au tour précédent, mais rien de fou. C'est positif que nous ayons fait les bons changements depuis les EL3, mais c'est dommage, car j'aurais pu me qualifier dans le top 10."

Grosjean sera toutefois 13e sur la grille à la faveur des pénalités... à moins qu'il n'en reçoive une également, par exemple s'il fallait changer sa boîte de vitesses.

 
Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP du Japon
Circuit Suzuka
Pilotes Romain Grosjean
Équipes Haas F1 Team
Type d'article Réactions