Grosjean - Créer une dynamique avant Singapour

Après une énième course aux allures de calvaire à Spa-Francorchamps, Romain Grosjean ne se fait pas de grandes illusions avant Monza, où la Lotus E22 devrait de nouveau apparaître en grande difficulté

Après une énième course aux allures de calvaire à Spa-Francorchamps, Romain Grosjean ne se fait pas de grandes illusions avant Monza, où la Lotus E22 devrait de nouveau apparaître en grande difficulté. Le natif de Genève n'est pas résigné, mais il se doit de mesurer ses ambitions compte tenu des points faibles de sa monoplace sur les circuits qui requièrent une grosse vitesse de pointe.

"Je crois que ce sera difficile pour nous. Sur le papier, ce n'est pas l'une des courses qui devrait nous convenir", rappelle Grosjean. "Mais comme toujours nous nous battrons et nous essaierons de tirer le maximum du week-end, pour que cela nous donne une dynamique pour Singapour plus tard en septembre, où nous serons plus forts sur un circuit qui conviendra un peu mieux à la E22."

Lotus ne néglige pas pour autant le Grand Prix d'Italie et apportera quelques évolutions spécifiques pour tenter d'aller grappiller quelques points. "Nous aurons un aileron arrière spécifique pour Monza et la clé sera de rendre la voiture la plus rapide possible d'un point de vue aéro, de manière à rattraper un peu de performance de notre désavantage en ligne droite", explique Grosjean.

Mais ce ne sera pas le seul souci auquel sera confrontée l'équipe d'Enstone : "Nous devons gérer la dégradation des pneus. Pour nous, ce sera également difficile dans les gros virages comme Lesmo et la chicane Ascari, car le manque d'appui que l'on a rend les choses difficiles pour l'appui dans les virages. C'est un compromis difficile mais je suis certain que l'équipe trouvera la meilleure solution possible."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Romain Grosjean
Type d'article Actualités