Formule 1
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé

Grosjean critique la nouvelle règle des pneus après son tête-à-queue

partages
commentaires
Grosjean critique la nouvelle règle des pneus après son tête-à-queue
Par :
18 févr. 2019 à 19:04

Romain Grosjean se montre critique de la nouvelle réglementation liée aux couvertures chauffantes, qu'il juge responsable de son tête-à-queue à Barcelone.

Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-19
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-19 Ferrari.
Kevin Magnussen, Haas F1 Team, Romain Grosjean, Haas F1 Team
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-19
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-19 Ferrari.
Les mécaniciens Haas F1 et Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-19
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-19

Ce matin, alors que commençait la première journée des essais hivernaux de Formule 1, Romain Grosjean est parti en tête-à-queue dans le très rapide virage 3 lors de son tour de sortie des stands. Grâce aux larges dégagements, le Français a évité le contact avec le mur, s'en tirant par une excursion dans les graviers.

Grosjean semble s'être fait piéger par la nouvelle réglementation liée aux couvertures chauffantes. En 2019, ces dernières ne chauffent plus les pneus arrière qu'à 80°C au lieu de 100°C – et encore, ç'aurait dû être pour les quatre roues avant que les équipes n'incitent Pirelli à faire machine arrière.

Lire aussi :

"Je vais encore me faire taper sur les doigts, mais je ne comprends pas pourquoi on fait ça", déplore Grosjean. "On pousse tout pour aller dans le sens de la sécurité, et ce matin on est trois à avoir fait des tête-à-queue sur le tour de sortie, parce que ça ne fonctionne pas. Vettel, Räikkönen, moi... Hülkenberg. On est quatre."

Le pilote Haas n'est pas davantage enthousiasmé par le nouvel aspect brillant des gommes : "Ça, ce n'est pas idéal non plus. Ça part rapidement, mais dans les trois premiers virages, il faut faire un peu attention. Apparemment, c'est aussi pour protéger les moules."

"On va s'habituer à tout, mais les couvertures chauffantes, je trouve que ce n'était pas nécessaire. On sait que déjà le Pirelli a une fenêtre d'utilisation qui est relativement étroite, et derrière le Safety Car, si on sort à 80°C, on va vite se retrouver à 50°C, et là, ça devient compliqué."

Et lorsque la suppression complète des couvertures chauffantes est évoquée : "Avec les pneus de GP2 [F2, ndlr] ça marche très bien. Avec les pneus de F1, pas du tout."

Troisième temps du jour

Grosjean et Haas ont en tout cas connu une première journée d'essais prometteuse, en dehors d'une perte de pression d'essence rapidement réparée. Le natif de Genève a parcouru 65 tours et signé le troisième chrono avec le composé C3, à une seconde de la référence fixée par la Ferrari de Sebastian Vettel. Il se félicite du comportement plus stable de sa nouvelle monture, la VF-18.

"Première sensation : bonne ! Pour moi, la voiture est un peu mieux que l'an dernier. Les sensations sont meilleures. Ça confirme ce qu'on avait vu dans le simulateur, la voiture se comporte bien", conclut Grosjean.

Propos recueillis par Filip Cleeren

Article suivant
"Vraiment une bonne journée" pour Sainz et McLaren

Article précédent

"Vraiment une bonne journée" pour Sainz et McLaren

Article suivant

Racing Point a essuyé des problèmes de jeunesse avec la RP19

Racing Point a essuyé des problèmes de jeunesse avec la RP19
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement Essais hivernaux de Barcelone
Pilotes Romain Grosjean Boutique
Équipes Haas F1 Team
Auteur Benjamin Vinel