Grosjean : "J'ai pris une grosse rafale de vent"

partages
commentaires
Grosjean :
Par : Basile Davoine
13 mai 2017 à 14:50

Le pilote Haas n'a pas réussi à décrocher une place en Q3, victime d'une rafale de vent qui l'a envoyé hors piste dans son tour rapide.

Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-17
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-17
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-17
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-17
Romain Grosjean, Haas F1 Team
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-17

Après un début de week-end qui semblait prometteur, Romain Grosjean a perdu le sourire lors des qualifications à Barcelone. Doté des évolutions dont disposait uniquement son coéquipier Kevin Magnussen la veille, le Français a échoué à se hisser en Q3. Un objectif qui lui paraissait compromis à la régulière, mais duquel il s'est éloigné un peu plus en partant à la faute dans son ultime tour rapide. Hors piste à la chicane du dernier secteur, le pilote Haas a vécu la même mésaventure qu'en Q1, cette fois sans possibilité de se reprendre.

"C’était trop chaud pour passer en Q3. Maintenant, ça aurait été mieux [de terminer ce tour]", constate Grosjean, qui partira seulement 14e sur la grille de départ, au micro de Canal+. "Apparemment j’ai pris une grosse rafale de vent, les voitures sont extrêmement sensibles, c'était la fin."

Invité à juger les évolutions amenées sur la VF-17, il tire un bilan globalement positif mais loin d'être parfait. La marge de progression devrait être encore conséquente, mais le talon d'Achille du week-end est ailleurs pour Haas : c'est visiblement l'exploitation pneumatique qui pose de sérieux problèmes.

"Ça [les évolutions] fonctionne pas trop mal. Maintenant, on n'a pas pu optimiser tous les réglages. Il y a des choses que l’on n’a pas faites correctement sur le week-end ; il faut que l'on travaille. On a beaucoup de difficultés avec les pneus, on est à la limite partout, et on a du mal."

Grosjean est tout juste plus optimiste pour la course, car si les rafales de vent devraient disparaître dimanche, le sentiment d'avoir encore énormément de choses à ajuster prédomine : "Il y aura moins de vent demain, c’est quelque chose qui nous aide en général. Après, il y a encore beaucoup de choses qu’il faut que l’on comprenne et que l’on apprenne."

Prochain article Formule 1
Les conditions atmosphériques ont tout changé pour Renault

Previous article

Les conditions atmosphériques ont tout changé pour Renault

Next article

Ricciardo : "Mercedes et Ferrari restent un ou deux crans au-dessus"

Ricciardo : "Mercedes et Ferrari restent un ou deux crans au-dessus"

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP d'Espagne
Catégorie Qualifications
Lieu Circuit de Barcelona-Catalunya
Pilotes Romain Grosjean
Équipes Haas F1 Team
Auteur Basile Davoine
Type d'article Réactions