Grosjean - Le développement de la E22 est terminé

partages
commentaires
Grosjean - Le développement de la E22 est terminé
6 sept. 2014 à 08:46

Dire que Lotus est à la peine à Monza serait un doux euphémisme

Dire que Lotus est à la peine à Monza serait un doux euphémisme. Pastor Maldonado et Romain Grosjean avaient prévenu, il ne fallait pas attendre monts et merveilles de la E22 sur le tracé italien. Mais les deux premières séances d'essais libres ont livré un verdict terrifiant pour l'écurie d'Enstone, devancée par Sauber et Marussia, condamnée à se battre devant les Caterham.

La fin de saison s'annonce plus que jamais pénible pour Lotus, même si les caractéristiques de Monza amplifient évidemment ce sentiment. Romain Grosjean l'a d'ailleurs révélé lui-même : son équipe travaille désormais en vue de l'année prochaine et le développement de la E22 est tout simplement abandonné.

"Nous avons des problèmes avec la consistance aérodynamique de la voiture. C'est un problème que nous avons depuis le premier jour et c'est quelque chose que nous ne pouvons certainement pas résoudre à 100% cette année", regrette Grosjean. "Au moins, nous avons les outils pour mesurer les problèmes, et à partir de là nous pouvons faire mieux et essayer de produire des pièces qui rendront cela moins sensible à l'avenir."

Le Franco-Suisse est clair, la E22 ne bénéficiera plus d'évolution majeure d'ici la fin de la saison et marquer des points sera extrêmement compliqué. "Nous sommes sur la voiture de l'année prochaine. Il n'y a pas plus de développement pour la voiture de cette année", affirme-t-il.

Lors des essais libres 2 hier, Grosjean a terminé à la 20e place, devancé par les deux Marussia et son coéquipier. Être un peu plus performant était possible, mais l'ensemble reste malheureusement peu compétitif.

"Nous avons connu des petits problèmes. J'ai eu un souci avec le moteur, je suis sorti au virage 7 et j'ai endommagé le fond-plat, cela m'a coûté du temps sur un tour avec peu d'essence, mais globalement la voiture n'est pas bonne sur ce type de circuit", assure-t-il. "Je crois que le défi sera d'entrer en Q2. Nous pouvons trouver un peu de performance, mais ce sera très serré."

Prochain article Formule 1
Benetton 1994 - Les deux facettes de Schumacher

Previous article

Benetton 1994 - Les deux facettes de Schumacher

Next article

Photos : GP d'Italie - Samedi à Monza

Photos : GP d'Italie - Samedi à Monza
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Pastor Maldonado , Romain Grosjean Shop Now
Équipes Sauber
Type d'article Actualités