Formule 1
19 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
EL1 dans
23 Heures
:
36 Minutes
:
02 Secondes
C
GP d'Abu Dhabi
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
14 jours

Grosjean et Magnussen pas emballés par l'option Kubica

partages
commentaires
Grosjean et Magnussen pas emballés par l'option Kubica
Par :
27 oct. 2019 à 17:35

Les pilotes de l'écurie Haas se montrent peu ouverts à l'idée d'un recrutement de Robert Kubica comme troisième pilote pour la saison 2020.

Sur le départ de chez Williams, Robert Kubica travaille toujours activement sur la mise en place d'un programme pour l'an prochain. Le Polonais souhaite courir régulièrement dans une autre discipline et éventuellement rester impliqué en Formule 1 à travers un rôle de troisième pilote. Sa candidature a rapidement déclenché l'intérêt de Haas, mais Kubica a insisté ces dernières semaines sur le fait qu'il n'accepterait probablement pas d'offre si elle ne lui permettait pas de participer à des séances d'essais.

Lire aussi :

Haas possède actuellement deux pilotes affectés au travail dans le simulateur, à savoir Pietro Fittipaldi et Louis Delétraz. Si Kubica était recruté avec du temps de piste accordé, cela changerait les méthodes de travail de l'écurie, et cette éventualité n'est pas vraiment du goût des pilotes titulaires, reconduits pour la saison 2020.

"Je ne sais pas, je n'ai rien entendu [autour d'un accord avec Kubica]", lâche Romain Grosjean dans le paddock de Mexico. "Laisser de côté le vendredi matin n'est jamais idéal. Ça dépend où l'on veut se battre et quelles sont les missions. Nous n'avons jamais vu Ferrari, Red Bull ou Mercedes donner le vendredi [à un troisième pilote], parce qu'ils veulent gagner. Chaque séance est importante. S'il le faut, ça se fera, mais en termes de performances ce n'est pas l'idéal."

Grosjean sait pertinemment de quoi il parle puisqu'il a vécu fréquemment cette situation en 2015, lorsqu'il avait laissé à plusieurs reprises son baquet à Jolyon Palmer le vendredi matin. "Si vous avez une bonne voiture et un set-up équilibré, c'est assez facile de reprendre [après les EL1]", explique-t-il. "S'il y a beaucoup de travail à faire sur la voiture, c'est un gros revers."

Pour Kevin Magnussen, les doutes vont plus loin encore, car le Danois peine à comprendre quel serait l'apport de Robert Kubica s'il rejoignait l'écurie américaine. "Nous avons déjà Pietro Fittipaldi, et il fait du bon boulot dans le simulateur", assure-t-il. "C'est un bon membre de l'équipe. Donc je pense que nous avons déjà ce qu'il faut. Je ne suis pas impliqué là-dedans, dans cette décision."

"Je n'aime pas ça quand on ne participe pas aux EL1", ajoute Magnussen. "Les EL1 sont précieux. Il y a ce train de pneus supplémentaire, c'est important. On n'a pas forcément besoin du temps, nous pourrions utiliser tous ces pneus en deux séances au lieu de trois. Ce serait bien."

Article suivant
Pirelli attend deux voire trois arrêts à Mexico

Article précédent

Pirelli attend deux voire trois arrêts à Mexico

Article suivant

LIVE F1 - Suivez le GP du Mexique en direct

LIVE F1 - Suivez le GP du Mexique en direct
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Romain Grosjean Boutique , Kevin Magnussen , Robert Kubica
Équipes Haas F1 Team
Auteur Basile Davoine