110 kg de carburant en 2019 : "On devrait pouvoir attaquer à fond"

En 2019, les Formule 1 disposeront de 110 kg de carburant pour parcourir les 305 kilomètres d'un Grand Prix, au lieu de 105 kg actuellement – sous réserve de l'approbation du Conseil Mondial du Sport Automobile.

110 kg de carburant en 2019 : "On devrait pouvoir attaquer à fond"
Kevin Magnussen, Haas F1 Team VF-18 Ferrari, Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-18 Ferrari
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-18 Ferrari
Kevin Magnussen, Haas F1 Team VF-18 Ferrari, devant Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-18 Ferrari, et Fernando Alonso, McLaren MCL33 Renault
Romain Grosjean, Haas F1 Team
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-18 Ferrari
Les mécaniciens travaillent sur la voiture de Kevin Magnussen, Haas F1 Team VF-18 Ferrari, sur la grille
Kevin Magnussen, Haas F1 Team
Kevin Magnussen, Haas F1 Team VF-18 Ferrari

Cette décision est prise alors que les concurrents roulent à l'économie lors de certaines courses afin de maximiser le carburant mis à leur disposition. Elle a pour but de leur permettre d'attaquer davantage tout en mitigeant l'effet d'une consommation accrue par la réglementation technique introduite en 2017.

Forcément, cette évolution fait la joie des pilotes, à commencer par Romain Grosjean : "Je pense que c'est une bonne décision. Économiser du carburant n'est pas quelque chose qu'on veut forcément faire en tant que pilote de Formule 1. On veut attaquer du premier au dernier tour."

"Parfois, il faut gérer les pneus, ce qui gère le carburant, donc peut-être que la combinaison parfaite serait de ne pas avoir de limite de carburant et d'avoir un pneu légèrement meilleur pour une course passionnante à 100%."

Selon Kevin Magnussen, cette décision ne va pas complètement éradiquer la gestion de carburant mais représente néanmoins un grand pas en avant. "Cela va vraiment aider", estime le Danois. "Est-ce que cela signifie que nous pourrons rouler à fond pendant toute la course, ce n'est pas garanti, du moins sur certains circuits. Pour la plupart, ça devrait aller. On devrait pouvoir attaquer à fond."

"J'imagine que sur certaines pistes, cela signifie que nous prendrons moins de carburant que les 110 kilos, car nous n'en aurons pas besoin sur tous les tracés. Mais sur certains d'entre eux, je pense que nous devons quand même faire du lift-and-coast [lever le pied avant le freinage, ndlr], peut-être très peu."

"C'est génial que cette règle arrive. Cela nous permettra de ne pas être restreints en matière de carburant et de pouvoir attaquer pendant toute la course. Il va quand même falloir gérer les pneus, par contre."

partages
commentaires
Hamilton : Être titré en 2018 "signifierait encore plus"

Article précédent

Hamilton : Être titré en 2018 "signifierait encore plus"

Article suivant

John Booth a quitté Toro Rosso

John Booth a quitté Toro Rosso
Charger les commentaires