Grosjean surpris que la marmotte qu'il a heurtée n'ait pas été déplacée

partages
commentaires
Grosjean surpris que la marmotte qu'il a heurtée n'ait pas été déplacée
Par : Glenn Freeman
9 juin 2018 à 06:49

Romain Grosjean a été l'acteur bien involontaire de la fin de vie d'une marmotte lors des Essais Libres 2 du Grand Prix du Canada 2018 de F1.

Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-18
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-18
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-18
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-18
La Haas F1 Team VF-18 de Romain Grosjean après avoir percuté une marmotte
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-18
Kevin Magnussen, Haas F1 Team VF-18
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-18
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-18

La marmotte a rapidement été aperçue juste avant et pendant la séance par les caméras de télévision. Celle-ci se trouvait juste au niveau du freinage de la chicane sur la partie intérieure de la piste. Elle s'est longtemps gardée de toute traversée jusqu'aux derniers instants de la dernière séance de la journée.

Et, à ce moment-là, arrivait Romain Grosjean. Le Français, à fond dans la ligne droite, n'a pas pu éviter le choc malgré un coup de volant. Si l'animal n'a pas survécu, l'incident ne s'est heureusement soldé que par des dégâts relativement mineurs sur la Haas VF-18 et n'a pas entraîné d'accident plus grave.

Bien désolé par ce qui est arrivé au petit animal, Grosjean est perplexe quant au fait que la direction de course avait connaissance de sa présence et n'a pourtant rien fait pour tenter de le déplacer. "C'était un gros impact. C'était un gros animal", a déclaré le numéro 8 après la séance.

"C'est un peu décevant parce qu'ils l'ont montré à la TV avant le début de la séance au virage 13, et c'est exactement là que je l'ai percuté. Je suis surpris qu'ils ne l'aient pas déplacé. C'est dommage pour l'animal, bien sûr, et c'est dommage pour notre aileron avant également."

D'autant plus que Haas ne dispose pas d'énormément de pièces supplémentaires à Montréal, où un nouvel aileron avant a justement été introduit. "Nous sommes assez limités en pièces de rechange, et perdre un aileron avant comme ça est un peu décevant. L'impact a semblé important. Si cela nous arrive en course, notre course est terminée, les dégâts étaient assez importants."

Quand Motorsport.com lui a demandé si les officiels auraient dû agir pour retirer l'animal une fois aperçu à la télévision, Grosjean d'ajouter : "Je ne sais pas. C'est un peu étrange qu'il ait été filmé, donc qu'ils aient su qu'il était là, et qu'il n'ait pas été retiré."

"Je l'ai vu [sur l'écran de TV], mais on ne sait pas s'il est toujours là ou pas. On ne va pas le surveiller. Mais ça arrive au Canada, et c'est dommage. Il y a des choses que l'on peut contrôler et des choses que l'on ne peut pas. Ce n'est pas super, mais il n'y a rien que nous aurions pu faire différemment."

Avec Glenn Freeman

Prochain article Formule 1
Ricciardo : "Mercedes sera dur à battre"

Article précédent

Ricciardo : "Mercedes sera dur à battre"

Article suivant

Renault prévient Red Bull du risque d'un passage aux moteurs Honda

Renault prévient Red Bull du risque d'un passage aux moteurs Honda
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP du Canada
Lieu Circuit Gilles-Villeneuve
Pilotes Romain Grosjean Boutique
Équipes Haas F1 Team
Auteur Glenn Freeman
Type d'article Actualités