Grosjean ne changera pas son approche des GP

Romain Grosjean est sans doute le pilote ayant le plus à prouver en course après un début de saison ne l'ayant vu aligner un nombre de tours conséquent, en raison de plusieurs accrochages (Melbourne et Sepang) et d'une sortie de piste en Malaisie

Romain Grosjean est sans doute le pilote ayant le plus à prouver en course après un début de saison ne l'ayant vu aligner un nombre de tours conséquent, en raison de plusieurs accrochages (Melbourne et Sepang) et d'une sortie de piste en Malaisie. Mais le Champion GP2 en titre n'a pas l'intention de modifier sa façon d'aborder les Grand Prix, sûr qu'il n'a pas non plus eu la chance de son côté.

Mon approche ne va pas changer”, a insisté le pilote Lotus dans les colonnes de l'Equipe. “Ça aurait changé quelque chose si, durant les deux premières courses, j’étais parti le couteau entre les dents, la hache de guerre à la main et le bandana serré sur le front ! Là, je n’ai pas attaqué à outrance et je n’ai pas fait n’importe quoi. Je n’ai donc pas l’intention de me laisser dépasser par les 23 autres monoplaces au départ, en Chine, et rouler peinard simplement pour pouvoir dire : “regardez, j’ai fini la course !”” .

Grosjean appelle à un peu de patience et compte sur une course moins mouvementée pour prouver qu'il est capable non seulement de rallier l'arrivée, mais également de marquer de gros points et monter sur le podium.

Les gens qui m’entourent dans l’équipe savent que je n’ai pas beaucoup d’expérience en F1 et acceptent mes erreurs, du moment que je les reconnais et que j’en tire les enseignements. Après la Malaisie, je leur ai envoyé un compte rendu très détaillé de ces deux courses et les responsables de l’équipe m’ont remercié pour l’honnêteté de ce rapport”.

Grosjean est conscient que ce ne sont pas ses intérêts seuls qui sont en jeu lorsqu'il se trouve au volant et n'a pas l'intention de commettre d'impairs pouvant être néfastes pour le team.

Je préfère avoir une bonne voiture et être considéré comme quelqu’un qui peut signer de bons résultats plutôt que d’être l’outsider qui ne réalisera une bonne course qu’avec une situation inhabituelle. Quoi qu’il arrive, on sait que l’on a la mission de terminer le boulot entamé par des centaines de personnes, mais ce n’est pas juste le pilote qui joue sa carrière, c’est une équipe entière qui vit une aventure”, juge le franco-suisse.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Romain Grosjean
Type d'article Actualités