Grosjean ne pouvait que limiter les dégâts en qualifs

Brillant en qualifications en Espagne il y a quinze jours, Romain Grosjean était beaucoup moins confiant après les derniers essais libres à Monaco

Brillant en qualifications en Espagne il y a quinze jours, Romain Grosjean était beaucoup moins confiant après les derniers essais libres à Monaco. Ses craintes se sont confirmées cet après-midi. Alors que Lotus imaginait un terrain de jeu favorable pour la E22 dans les rues de la Principauté, c’est bien l’inverse qui se produit ce week-end.

Contraint de chausser les pneus supertendres dès la Q1 pour éviter le couperet de l’élimination, Romain Grosjean a fait de son mieux en Q2 mais c’est de la quatorzième place qu’il s’élancera demain. Clairement, la Lotus E22 n’est pas taillée pour les rues de la Principauté.

« Malheureusement nous n’étions pas assez rapides », constate Grosjean. « Nous espérions que les conditions plus chaudes allaient nous aider un peu aujourd’hui, mais ça n’a pas été le cas. »

« C’était une séance de qualifications difficile, même si l’équilibre de la voiture était OK. Mais je pense que la voiture est en difficulté dans les virages lents, et c’est quelque chose qui nous inquiétait. Nous aurons du travail à faire là-dessus car la E22 est meilleure dans les secteurs plus rapides. C’est très difficile de prédire ce qui se passera en course, mais nous nous battrons jusqu’à la fin. »

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Romain Grosjean
Type d'article Actualités