Grosjean doute de la Q2 pour Haas

partages
commentaires
Grosjean doute de la Q2 pour Haas
Par : Benjamin Vinel
15 sept. 2017 à 16:20

À l'issue d'une journée très compliquée sur le circuit de Marina Bay, les pilotes Haas ont échoué aux 17e et 18e rangs des Essais Libres 2 du Grand Prix de Singapour.

La voiture de Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-17, en préparation dans le garage
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-17
Romain Grosjean, Haas F1 Team
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-17
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-17
Romain Grosjean, Haas F1 Team
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-17

Régulièrement aperçu en difficulté cet après-midi, Romain Grosjean n'est pas parvenu à tourner à moins de quatre secondes du meilleur temps établi par Daniel Ricciardo, également devancé d'une demi-seconde par son coéquipier Kevin Magnussen. Seules les Sauber ferment la marche derrière les Haas, et Grosjean ne cache pas que les essais, bien que productifs, n'ont pas été le théâtre d'une très grande performance.

"Ce vendredi a été dur", reconnaît le Français pour Motorsport.com. "Nous avons bien progressé sur les réglages. Je pense qu'on y arrive pour le train arrière, mais nous sommes vraiment en difficulté avec le train avant, je n'ai aucune sensation dans le train avant. Nous travaillons dur avec toute l'équipe pour trouver une solution. Espérons avoir une réponse demain."

Aussi Grosjean met-il l'accent sur le travail à accomplir pour le reste du week-end. Le pilote Haas, ce vendredi, était à plus d'une seconde d'un top 15 qui lui permettrait d'accéder à la deuxième partie des qualifications.

"On ne dirait pas que nous allons passer en Q2, mais un petit pas en avant dans les réglages pourrait faire une grande différence", souligne-t-il. "Le problème, c'est que notre rythme qualificatif et notre rythme de course étaient tous deux très médiocres aujourd'hui. Il y a des points positifs, notre utilisation des pneus arrière est très bonne. Il nous faut trouver le train avant, et quand nous l'aurons trouvé, nous serons bien mieux placés."

Quant à la hiérarchie à venir pour cette dernière partie de saison, Grosjean est conscient des qualités de la Renault R.S.17 – surtout depuis l'introduction d'un nouveau fond plat à Silverstone – mais compte bien continuer à lui résister, même si ce sera peut-être difficile à Singapour, où pas moins de deux secondes séparent Hülkenberg de Magnussen.

"Renault a fait un très grand pas en avant, ils sont très compétitifs. Ils pourraient être une grande menace. Je pense que McLaren-Honda pourrait être bon ici, mais être plus en difficulté sur d'autres tracés. Toro Rosso, il y a des hauts et des bas. Je pense que nous avons une chance à jouer. Depuis Silverstone, Renault est censé être devant nous, mais nous nous sommes bien débrouillés pour les garder derrière", conclut-il.

Propos recueillis par Erwin Jaeggi

 
Prochain article Formule 1
EL1 - Alonso : "On pourrait être P1" ! En attendant, c'est Ricciardo

Previous article

EL1 - Alonso : "On pourrait être P1" ! En attendant, c'est Ricciardo

Next article

Comment Red Bull s'inspire de Ferrari pour briller à Singapour

Comment Red Bull s'inspire de Ferrari pour briller à Singapour
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de Singapour
Lieu Singapore Street Circuit
Pilotes Romain Grosjean Shop Now
Équipes Haas F1 Team
Auteur Benjamin Vinel
Type d'article Réactions