Grosjean reconnaît ses torts dans l'accrochage avec Stevens

Romain Grosjean pouvait légitimement avoir de grands espoirs pour le Grand Prix du Canada, au départ duquel il était cinquième. Malheureusement pour lui, une erreur évitable lui a coûté toute chance de marquer de gros points ce dimanche.

En effet, c'est alors que Grosjean était bien parti pour se classer dans le top 5 qu'il s'est rabattu trop brusquement en prenant un tour à la Manor de Will Stevens, crevant son propre pneu arrière-gauche.

L'incident s'étant produit à l'abord de la dernière chicane, le pilote Lotus a pu rentrer au stand directement pour changer de gommes, mais a perdu un temps conséquent, d'autant que les commissaires lui ont infligé une pénalité de cinq secondes. Il s'est finalement classé dixième.

"C'est bien pour l'équipe d'avoir les deux voitures dans les points," commente Grosjean. "Malheureusement, la voiture n'était pas aussi bonne qu'en qualifications mais j'ai quand même pu attaquer. Le trafic peut être un problème ici et je me suis fait retenir plusieurs fois, même avec les drapeaux bleus."

Consultez le classement des championnats après Montréal

"Je pensais avoir passé la Manor mais il a vite été clair que ce n'était pas le cas. C'était entièrement ma faute et je présente mes excuses. On ne cesse jamais d'apprendre quand on est pilote," conclut le Franco-Suisse.

Malgré tout, Grosjean progresse au classement : le petit point marqué ce dimanche lui permet de s'emparer de la neuvième place du championnat.

A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP du Canada
Circuit Circuit Gilles-Villeneuve
Pilotes Romain Grosjean
Équipes Lotus F1
Type d'article Actualités
Tags accrochage, course, grosjean, reaction