Grosjean comprend les tacles de Steiner dans la série Netflix

partages
commentaires
Grosjean comprend les tacles de Steiner dans la série Netflix
Par :
14 mars 2019 à 14:08

Romain Grosjean accepte volontiers les dures critiques qui lui ont été adressées par Günther Steiner, directeur de l'écurie Haas, dans la série documentaire récemment publiée par Netflix.

Sorti le 8 mars, Formula 1 : Pilotes de leur destin a rencontré un certain succès à la fois dans le paddock et en dehors. La série, tournée pendant le championnat 2018, a notamment été marquée par le franc-parler de Günther Steiner, directeur de l'écurie Haas, surtout face aux nombreuses bévues de Romain Grosjean en première moitié de saison.

"Romain n'est pas là", déclare notamment Steiner à ses troupes lors d'un repas d'équipe en marge du Grand Prix de France. L'Italien prend le ton de l'humour pour dédramatiser la situation. "Peut-être qu'il n'est pas là parce qu'il n'a marqué aucun point. Ou bien je ne l'ai pas invité parce qu'il ne mérite pas de manger."

Lire aussi :

Mais quand Grosjean part en tête-à-queue en Q3 et percute le mur, l'irritation se fait sentir. "Je ne sais pas combien de temps je vais pouvoir vivre comme ça", lâche alors Steiner à l'ingénieur de course en chef Ayao Komatsu, un proche du pilote français. "Je ne peux pas continuer à lui trouver des excuses."

Si Grosjean n'a pas encore eu l'opportunité de regarder la série, il est parfaitement conscient à la fois du début de saison 2018 décevant qu'il a réalisé et des propos tenus par Steiner à son encontre. "Je connais Günther, il appelle un chat un chat", souligne le pilote Haas dans le paddock de Melbourne. "Ça ne me pose pas de problème. Nous avons eu des discussions et nous ne nous sommes jamais menti. Il dit toujours la vérité, et c'est quelque chose que j'apprécie."

Romain Grosjean, Haas F1 Team

"Franchement, si vous m'aviez demandé de juger ma première moitié de saison moi-même, je n'aurais pas été tendre non plus. Donc ça me convient. Je pense avoir rectifié le tir en seconde moitié, et j'espère qu'il a dit des trucs sympa à ce moment-là. Je n'ai pas encore regardé, mais j'espère. Sinon, je vais lui dire mes quatre vérités !"

Surtout, Grosjean souhaite que la catégorie reine du sport automobile gagne en popularité grâce à sa présence sur une plateforme aussi "grand public" que Netflix : "Ce qui est très important, ce n'est pas ce que j'en pense. Le plus important, c'est ce qu'en pensent les gens en dehors de la Formule 1, ou ceux qui ne suivent pas la F1. J'ai rencontré beaucoup de gens à l'aéroport qui disent que c'est génial, et si cela peut amener davantage de fans à la F1, c'est super."

Lire aussi :

Les propos de Carlos Sainz semblent montrer qu'il y a déjà un gain de notoriété évident pour la Formule 1, car le pilote McLaren a pris de l'envergure sur les réseaux sociaux lorsque les abonnés de Netflix ont pu suivre ses aventures chez Renault.

"Dans le paddock aujourd'hui, de nombreux aficionados ravis m'ont dit à quel point l'épisode sur Netflix était bien", indique-t-il. "J'ai gagné 15'000 followers sur les réseaux sociaux en une semaine, ce qui est bien supérieur à d'habitude. Cela montre qu'il y a beaucoup de gens qui regardent ça, aux États-Unis et dans le monde entier, et qui s'intéressent aux athlètes et aux pilotes. La série a été accueillie de façon très positive."

Propos recueillis par Jonathan Noble

Article suivant
Shell confirme 21% de contribution aux gains moteur de Ferrari en 2018

Article précédent

Shell confirme 21% de contribution aux gains moteur de Ferrari en 2018

Article suivant

Gasly : Battre Verstappen n'est "clairement pas l'objectif" pour l'instant

Gasly : Battre Verstappen n'est "clairement pas l'objectif" pour l'instant
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Romain Grosjean Boutique
Équipes Haas F1 Team
Auteur Benjamin Vinel
Be first to get
breaking news