Formule 1
19 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
C
GP d'Abu Dhabi
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
16 jours

Grosjean : "J'ai toujours demandé à revenir à l'ancienne Haas"

partages
commentaires
Grosjean : "J'ai toujours demandé à revenir à l'ancienne Haas"
Par :
26 juil. 2019 à 09:20

Les derniers propos de Romain Grosjean montrent à quel point il n'a jamais été convaincu par les évolutions lancées par Haas au Grand Prix d'Espagne, qui n'ont pas apporté le gain de performance espéré.

La saison 2019 de Haas F1 Team prend décidément une mauvaise tournure. Pour sa quatrième campagne en Formule 1, l'écurie américaine est avant-dernière du championnat des constructeurs avec seulement 16 points au compteur, bien loin de ses performances des deux saisons précédentes.

En cause notamment, un nouveau package lancé au Grand Prix d'Espagne, qui n'a pas porté ses fruits depuis lors : censé apporter davantage de performance, il a surtout rendu la monoplace plus instable. Romain Grosjean, du haut de ses 153 départs en Grand Prix, affirme avoir décelé le problème d'emblée. 

Lire aussi:

Lorsqu'il lui est demandé à quel point il était surpris que l'ancienne voiture soit plus rapide, Grosjean répond : "Pas beaucoup, car quand nous avons apporté l'évolution à Barcelone, j'ai demandé à l'équipe dès le vendredi de revenir à l'ancienne spécification. J'ai tout de suite senti que [la nouvelle] ne fonctionnait pas bien et je voulais revenir [à l'ancienne] car ce vendredi-là, j'allais deux ou trois dixièmes plus vite que Kevin. L'équipe pensait qu'elle fonctionnait bien et voulait se diriger dans ce sens car tous les capteurs étaient au vert. Depuis lors, j'ai toujours demandé à revenir à l'ancien package, et finalement, après une course horrible en Autriche, nous l'avons fait."

Romain Grosjean, Haas F1 parle aux médias

Le Français a ainsi pu retrouver sa monture du début de saison à Silverstone, et a effectivement battu son coéquipier Kevin Magnussen – lui toujours doté de la nouvelle version – en qualifications. "Le vendredi, je suis monté dans la voiture et j'ai retrouvé la sensation des essais hivernaux", poursuit-il. "Je pouvais vraiment très bien piloter la voiture. Cependant, elle était très sensible au vent, ce qui détruisait vraiment ce package, nous savons que c'est une grande faiblesse de cette voiture. Mais le samedi, le vent s'est apaisé, et sans le problème de couvertures chauffantes en Q2, nous aurions pu passer en Q3. J'étais donc content de la sensation que j'ai eue avec ce package dès le premier jour."

"Oui, il y a beaucoup de capteurs sur une Formule 1, mais le pilote reste relativement important et j'étais content que toute l'expérience que j'ai accumulée au fil des années soit relativement utile dans ces circonstances."

Au fil de sa carrière, Grosjean a connu des expériences diverses en matière de performance, notamment au sein d'une écurie Lotus qui dépassait les 300 points au compteur en 2012 comme en 2013 mais n'en a marqué que huit l'année suivante. Selon l'actuel pilote Haas, c'est ce qui fait la qualité de son apport technique.

"Je ne pense pas qu'il y ait eu le moindre doute sur mon feedback, ils ont étudié ça mais ne décelaient rien initialement", poursuit-il au sujet de la différence entre les deux packages de la VF-19. "C'est dur de changer quelque chose quand on ne voit rien, surtout qu'on dépense beaucoup d'argent pour apporter des évolutions et ça représente beaucoup de travail."

"Mais j'ai piloté la Lotus 2014, j'ai dit des choses pendant sept mois, la voiture est retournée en soufflerie et il s'est avéré qu'elle était désastreuse ! Au fil de ma carrière, j'ai eu des bonnes voitures et des mauvaises, et j'ai l'expérience, ce qui est relativement important. Je suis content de ne pas seulement vieillir et devenir plus lent !"

Quant à Kevin Magnussen, il confirme un programme extrêmement conséquent pour les essais libres du vendredi à Hockenheim. "Nous avons un week-end chargé ici avec tous les éléments que nous testons : j'aurai une spécification en EL1 et une autre en EL2, et Romain en aura une troisième pour le vendredi entier", conclut le Danois.

Propos recueillis par Adam Cooper

 

Article suivant
Mercedes espère la fin de la canicule, son ennemi juré

Article précédent

Mercedes espère la fin de la canicule, son ennemi juré

Article suivant

Photos - Le casque spécial de Vettel pour le GP d'Allemagne

Photos - Le casque spécial de Vettel pour le GP d'Allemagne
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP d'Allemagne
Pilotes Romain Grosjean Boutique
Équipes Haas F1 Team
Auteur Benjamin Vinel