Formule 1
29 août
-
01 sept.
Événement terminé
05 sept.
-
08 sept.
Événement terminé
19 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
C
GP d'Abu Dhabi
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
40 jours

Malgré une bonne qualif, Grosjean a "très peur pour demain"

partages
commentaires
Malgré une bonne qualif, Grosjean a "très peur pour demain"
Par :
31 août 2019 à 14:58

Romain Grosjean s'élancera dans le top 10 sur la grille de départ du Grand Prix de Belgique, mais il affiche une grande inquiétude à la lumière du rythme de course de sa monoplace.

Éliminé en Q2 à Spa-Francorchamps, Romain Grosjean ne l'a été que pour 59 millièmes de seconde par rapport à son coéquipier Kevin Magnussen. Désormais équipé de la dernière version disponible de la VF-19, le Français a fait jeu égal avec son voisin de garage et aurait pu décrocher une place en Q3. Finalement, ce cas de figure lui offrira le choix des pneumatiques pour la course, tout en profitant d'un départ en neuvième position compte tenu des pénalités moteur infligées aux deux Renault dans le top 10. 

Voir aussi :

Sur le plan de la performance pure et du rythme sur un tour, Grosjean a de quoi se satisfaire. "On devrait partir neuvième, c’était super serré avec Magnussen, on avait quasiment le même temps au tour, on a tiré le maximum de la voiture", souligne-t-il au micro de Canal+. Néanmoins l'inquiétude demeure. Car en dépit du gros travail mené par l'écurie américaine ces dernières semaines, sa monoplace présente toujours le même talon d'Achille, et non des moindres : le rythme de course est irrégulier, inférieur au potentiel affiché, et ce ne sont pas les tests menés sur les longs relais vendredi en essais libres qui peuvent rassurer. Au contraire, Grosjean fait part d'un diagnostic quasiment effrayant !

"Honnêtement j’ai très peur pour demain", prévient-il avec aux lèvres un sourire jaune. "Le rythme de course hier... il nous manquait pas loin de deux secondes. Deux secondes sur les Renault, pas sur les Mercedes ou les Ferrari ! Donc ça risque d’être compliqué demain. Mais on avance, on comprend, on analyse tout, je pense qu’on a maintenant une vision claire de ce qui ne va pas sur la voiture et de ce qu’il faut qu’on fasse pour le futur."

Neuvième du championnat constructeurs avant ce Grand Prix, Haas a un besoin vital de points pour redresser la situation. Quant à Grosjean, son avenir très incertain dans l'écurie comme en F1 le contraint à briller pour mettre toutes les chances de son côté en vue de la saison prochaine. 

Article suivant
Soulagement pour Hamilton, qui remercie ses mécaniciens

Article précédent

Soulagement pour Hamilton, qui remercie ses mécaniciens

Article suivant

Leclerc en pole : "Je voulais être seul et ça a fonctionné"

Leclerc en pole : "Je voulais être seul et ça a fonctionné"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de Belgique
Catégorie Qualifs
Lieu Spa-Francorchamps
Pilotes Romain Grosjean Boutique
Équipes Haas F1 Team
Auteur Basile Davoine