Grosjean - Un problème de "matériel" au niveau des freins

partages
commentaires
Grosjean - Un problème de
Par : Fabien Gaillard
13 oct. 2016 à 14:55

Après une 11e place qualifiée de "frustrante" par l'intéressé lui-même, Romain Grosjean est revenu sur un problème qui mine l'écurie Haas depuis le début de saison : les freins.

Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-16, contraint à l'abandon
Romain Grosjean, Haas F1 Team
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-16
Romain Grosjean, Haas F1 Team
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-16
Romain Grosjean, Haas F1 Team
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-16
Romain Grosjean, Haas F1 Team fans

Le Français est un pilote particulièrement sensible à la question des freins et notamment des sensations qu'il ressent au moment d'utiliser cette pédale. Depuis le début de l'année 2016, au moment des essais hivernaux notamment, il s'agit pour Haas d'un motif d'inquiétude.

Quelques défaillances ont eu lieu dans ce domaine, la dernière en date à Sepang, mais ces casses ne sont pas l'unique préoccupation dans les rangs de la structure américaine car ces freins, de marque Brembo, demeurent assez difficiles à comprendre.

Romain Grosjean, revenant sur sa course à Suzuka, explique pour Autosport : "Je pense que c’était une super course, j’avais une grande confiance dans la voiture et je pouvais la pousser."

"Les freins… couci-couça." Et quand il lui est demandé ce qu'il y a à améliorer généralement sur la VF-16, il développe : "Il faut trouver les bons réglages pour les premiers tours mais le freinage principalement et quelques domaines où nous pouvons progresser. Je pense que c’est un problème de matériel."

Le natif de Genève peine à trouver un réglage lui permettant d'avoir les sensations qu'il désire. "Ouais, exactement. Je suis très sensible aux freins donc ils peuvent progresser et ça aiderait tout le monde. Ils [Brembo] vont travailler et j’espère qu’ils vont trouver une solution."

Des propos corroborés par Günther Steiner, le directeur de l'écurie américaine. "Ce n’est pas assez bon et le plus gros problème est que s’ils fonctionnent, ils fonctionnent bien mais ils ne sont pas constants donc vous imaginez qu’ils fonctionnent mal."

"C’est une chose difficile à expliquer. Si vous savez qu’ils fonctionnent bien, alors vous pouvez freiner au dernier moment."

"Vous avez toujours une zone tampon et ensuite vous réalisez que vous auriez pu freiner plus tard mais vous ne pouvez pas parce que s’ils sont inconstants ou qu’ils ne font pas ce qu’ils devraient faire, vous êtes dehors comme ce que nous avons connu lors des essais libres [à Suzuka]."

Prochain article Formule 1
Pirelli termine une session de tests 2017 pluvieuse avec Mercedes

Previous article

Pirelli termine une session de tests 2017 pluvieuse avec Mercedes

Next article

Mercedes F1 enregistre 24,5 M€ de pertes

Mercedes F1 enregistre 24,5 M€ de pertes

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Haas F1 Team
Auteur Fabien Gaillard
Type d'article Actualités