Grosjean - Utiliser les essais libres pour travailler sur 2015

Tenu loin du top 10 depuis sa performance à Monaco, Romain Grosjean a lui-même avoué récemment que viser d'autres points en 2014 serait très compliqué à la régulière

Tenu loin du top 10 depuis sa performance à Monaco, Romain Grosjean a lui-même avoué récemment que viser d'autres points en 2014 serait très compliqué à la régulière. Le Franco-Suisse ne baisse pas les bras pour autant au crépuscule d'une saison terriblement décevante pour lui.

Prendre la direction d'Austin, pour le Grand Prix des Etats-Unis, lui permet de retrouver le sourire, car il y retrouvera un circuit "formidable" à ses yeux. "La première fois que j'ai fait le tour à pied en 2012, j'ai pensé : Wow ! L'ascension vers le premier virage, c'est vraiment quelque chose, et cela rend le premier virage amusant quand on est dans la voiture. C'est vraiment une belle infrastructure avec un tracé intéressant."

A Sotchi, la Lotus E22 était une fois de plus en difficulté. Difficile à dompter et trop peu performante, la monoplace d'Enstone sera-t-elle plus à l'aise sur un tracé aussi varié que le Circuit des Amériques ? "C'est un circuit assez équilibré, dans le sens où l'on n'a pas besoin d'une chose plus qu'une autre pour que la voiture soit performante", confie Grosjean. Autrement dit, ce circuit nécessite une monoplace dotée de qualités dans tous les domaines.

"La première année, le challenge était de trouver l'adhérence, et nous avions vu la même chose dans une certaine mesure l'année dernière", ajoute-t-il. "Cette année, nous devrions être un peu aidés par la course qui a eu lieu quelques semaines plus tôt, mais on veut toujours plus de grip !" Une manche du WEC a en effet eu lieu en septembre sur le COTA.

Grosjean le reconnaît, cette année 2014 est difficile à traverser, mais il ne perd pas son optimisme. Alors que Lotus va notamment tester un nouveau museau, l'objectif est de travailler au mieux pour faciliter le développement de la monoplace de la saison prochaine.

"C'est juste incroyable comme la saison est passée vite, même si cela a parfois semblé être long et être un travail pénible", glisse Grosjean. "Nous allons à Austin, au Brésil et à Abu Dhabi en étant déterminés à faire le mieux que nous pouvons, et aussi à utiliser les essais libres pour évaluer différents aspects de la voiture pour obtenir davantage de données pour 2015."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Romain Grosjean
Type d'article Actualités