Grosse chute du nombre de dépassements en F1 en 2017

Les dépassements ont été quasiment réduits de moitié en Formule 1 cette année, faisant de 2017 la pire saison en la matière depuis l'introduction du DRS.

La refonte réglementaire de 2017 visait à rendre les monoplaces plus rapides en redonnant une grande importance à l'aérodynamique dans l'équation de la performance. Un but qui a été salué tout autant que critiqué, beaucoup d'acteurs mettant en avant le fait qu'une augmentation de l'appui allait générer encore plus de difficultés pour que les monoplaces se suivent les unes les autres.

Et à en croire les données publiées par Pirelli, la campagne 2017 a effectivement été la plus avare en manœuvres de dépassement depuis l'introduction du DRS en 2011.

AnnéeGrands PrixDépassements*Moyenne par course
2011 19 821 43,2
2012 20 870 43,5
2013 19 760 40,0
2014 19 636 33,5
2015 19 509 26,8
2016 21 866 41,2
2017 20 435 21,8

*Une manœuvre est considérée comme un dépassement quand elle a lieu lors d'un tour lancé et qu'elle est maintenue jusqu'à la fin du tour en question. Ne sont pas comptés les dépassements réalisés lors du premier tour de course, ceux réalisés à cause de problèmes mécaniques majeurs, les dépassements aux stands ainsi que ceux pour prendre ou revenir dans un tour.

Il faut souligner que le chiffre de 866 de la saison passée était parmi les plus hauts depuis la mise en place de ce comptage, au début des années 1980. C'est donc une baisse de 49% qui a été constatée vis-à-vis de 2016. Pour trouver trace d'un nombre plus bas encore, il faut remonter à la saison 2009, qui avait vu un total de 211 dépassements en 16 GP (13,2 dépassements de moyenne). Cette saison avait également été marquée par un changement réglementaire important.

Pour relativiser, il faut tout de même signaler qu'en termes de moyenne, les 21,8 dépassements par course de cette saison restent supérieurs à toutes les moyennes constatées sur les saisons allant de 1994 à 2009.

Au rang des cas particuliers, le Grand Prix d'Azerbaïdjan 2017 a compté le plus de manœuvres réussies, 42 au total, alors que la manche russe du calendrier n'a enregistré qu'un seul dépassement : celui de Pascal Wehrlein sur Marcus Ericsson, dans le quatrième tour.

Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB13, passes Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W08

Ricciardo plus gros "dépasseur"

Côté pilotes, Daniel Ricciardo a dépassé 43 fois, c'est le plus grand nombre de manœuvres pour un pilote cette année. Treize d'entre elles ont été réalisées lors du GP de Grande-Bretagne où l'Australien s'était élancé 19e après plusieurs pénalités. Avec les 22 dépassements de Max Verstappen, Red Bull est l'équipe qui a produit le plus de manœuvres réussies durant toute la saison.

Il est à noter que le Néerlandais et Lewis Hamilton sont les deux pilotes qui ont été le moins dépassés (sur l'ensemble de ceux qui ont disputé toute la saison). Pour le Champion du monde 2017, le premier dépassement subi a eu lieu en Hongrie, lorsqu'il a redonné sa place à Valtteri Bottas, et le second a eu lieu en Malaisie, réalisé par Verstappen pour la victoire. Quant au numéro 33, il a été doublé en Chine par Sebastian Vettel et au Brésil par... Hamilton.

Enfin, Lance Stroll est le pilote qui a le plus profité du premier tour de course, avec un total de 36 places gagnées tout au long des 20 départs de la saison.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Type d'article Actualités
Tags drs, pirelli, stats