Une guerre des pneus nuirait à la compétition, selon Pirelli

partages
commentaires
Une guerre des pneus nuirait à la compétition, selon Pirelli
Par : Lawrence Barretto
17 janv. 2018 à 08:02

Le retour à une "guerre des pneus" en Formule 1 conduisait à une augmentation des coûts et des disparités dans le peloton, selon le directeur de la compétition de Pirelli, Mario Isola.

Pneus Pirelli
Mario Isola, directeur sportif Pirelli, au lancement Pirelli 2018
La gamme de pneus 2018 de Pirelli, avec l'Hypersoft rose devant
Des pneus Pirelli
Mario Isola, directeur de la compétition de Pirelli, lors de la conférence de presse
Un pneu Pirelli hypertendre rose
Mario Isola, directeur de la compétition, Pirelli Motorsport
Mario Isola, directeur sportif de Pirelli, au lancement Pirelli 2018

Pirelli est le seul fournisseur de pneus de la F1 depuis son retour dans le championnat en 2011 et dispose d'un accord qui court jusqu'à la fin de saison 2019. La dernière fois que la Formule 1 a eu plus d'un manufacturier remonte à 2006, dernière saison de la rivalité entre Michelin et Bridgestone.

Lors du dernier Sondage Mondial des Fans de F1, organisé par Motorsport.com, 69,4% des fans ont appelé au retour d'une concurrence entre des fabricants pneumatiques.

S'exprimant sur la scène lors du lancement du salon Autosport International 2018, Isola a déclaré ne pas croire au retour d'une guerre de pneus. "C'est une situation différente. Pour l'instant, nous fournissons le même produit à toutes les équipes. Donc nous mettons toutes les équipes au même niveau, en termes de pneus."

"Si vous ouvrez une compétition, vous augmentez les coûts parce qu'il faut faire des tests. Vous aurez les top teams avec un meilleur produit que les écuries de milieu ou de bas de tableau, car vous n'avez aucune obligation de fournir les mêmes pneus à tout le monde."

"Vous créez un différentiel entre les équipes de pointe et les autres. Peut-être qu'avec deux ou trois manufacturiers, vous pouvez avoir une paire de structures qui vont se battre au top mais les autres vont souffrir au niveau des performances. Avec le pneu, on peut facilement trouver une demi-seconde ou plus, donc on génère de plus gros écarts par rapport à aujourd'hui."

Après un des championnats les plus concurrentiels des dernières saisons en 2017, Isola a déclaré qu'il y avait beaucoup de raisons d'être positif avant la campagne de cette année. "Le dernier championnat n'était pas mauvais, deux équipes  Mercedes et Ferrari – ont lutté. Red Bull était fort à la fin de la saison."

"Cette année, je m'attends à ces trois équipes plus d'autres surprises. Je suis sûr que Renault sera plus compétitif que l'année dernière. Force India probablement également. Avec un peu de chance, nous aurons un championnat intéressant."

Prochain article Formule 1
La F1 va présenter sa vision de l'avenir aux promoteurs de GP

Previous article

La F1 va présenter sa vision de l'avenir aux promoteurs de GP

Next article

Whitmarsh de retour en F1 auprès de la FIA

Whitmarsh de retour en F1 auprès de la FIA
Load comments

À propos de cet article

Séries Formule 1
Auteur Lawrence Barretto
Type d'article Actualités