Haas assure que son équipe sera basée aux Etats-Unis

Après avoir obtenu officiellement l’autorisation d’intégrer le plateau dès la saison prochaine, Haas Formula est désormais pressé par le temps pour concrétiser ses plans

Après avoir obtenu officiellement l’autorisation d’intégrer le plateau dès la saison prochaine, Haas Formula est désormais pressé par le temps pour concrétiser ses plans. Même si la possibilité d’une entrée en F1 en 2016 plutôt qu’en 2015 est vraisemblable, le projet ne doit pas trainer en route.

Dernièrement, les contours du projet Haas Formula se sont dessinés avec l’hypothèse d’un chassis construit par Dallara et une motorisation Ferrari. Rien n’a encore été signé ou officialisé, mais les dernières discussions laissent penser qu’un partenariat technologique entre le cheval cabré et une équipe américaine prendrait tout son sens pour le constructeur de Maranello. Le marché nord-américain revêt en effet une importance particulière pour Ferrari, et Marco Mattiacci en sait quelque chose pour avoir dirigé les rênes de la marque italienne aux Etats-Unis pendant de longues années.

L’autre point essentiel du projet Haas concerne sa base. Pour beaucoup, le souhait de s’établir en tant qu’équipe américaine, sur le sol américain, est utopique à l’heure où toutes les équipes de F1 ont leurs quartiers généraux en Europe. Néanmoins, Gene Haas est à l’heure actuelle toujours catégorique à ce sujet et la perspective de s’établir à Charlotte est réelle, à l’endroit même où l’équipe de NASCAR Haas est déjà basée.

Le week-end dernier, il a ainsi été fermement démenti que Haas pourrait avoir un intérêt pour acquérir une usine F1 existante en Europe, alors que les regards étaient déjà tous tournées vers Leafield, siège de Caterham, ou Enstone ou est basé Lotus. « Gene Haas reste attaché à la construction d’une base américaine pour l’équipe de Formule 1 et ses plans n’ont pas changé », a immédiatement averti un porte-parole de l’équipe américaine, relayé par Autosport, ajoutant qu’aucune visite n’était planifiée à Enstone.

Néanmoins, on sait que Haas pourrait ne pas exclure le fait d'avoir cette fameuse base aux Etats-Unis tout en disposant d'un lieu satellite en Europe, ce qui expliquerait certaines des récentes rumeurs.

Pour ce qui concerne Leafield et Caterham, la rumeur reste entretenue par l’incertitude qui entoure l’équipe de Tony Fernandes, qui avait clairement menacé de quitter la F1 en fin de saison en cas de mauvais résultat. Actuellement dernière du championnat, Caterham présenterait par ailleurs des retards dans le paiement de ses factures auprès de certains fournisseurs.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Équipes Ferrari
Type d'article Actualités