Haas autorisé à enfreindre le couvre-feu après le crash de Grosjean

Haas F1 Team a été autorisé par la FIA à enfreindre le couvre-feu, ce soir en Malaisie, après l'accident de Romain Grosjean en Essais Libres 2.

C'est à la fin de la deuxième séance d'essais libres qu'une bouche d'égout s'est décollée au virage 13 avant d'être percutée par la Haas de Romain Grosjean. Ce dernier a vu son pneu arrière droit exploser à 280 km/h, ce qui l'a expédié dans le mur avec un violent impact de 17 g.

Étant donné que ni l'écurie, ni le pilote n'étaient responsables de cet accident, la FIA a décidé d'autoriser Haas à enfreindre le couvre-feu selon lequel les techniciens des équipes n'ont pas le droit d'être au circuit pendant huit heures de nuit, généralement entre minuit et 8h dans la nuit du vendredi au samedi. Les teams disposent de deux jokers sur l'ensemble de la saison, mais ça n'en sera pas un pour Haas, la FIA ayant décrété qu'il s'agissait là d'un cas de "force majeure".

"Je pensais avoir explosé un pneu sur le vibreur, car je n'ai pas du tout vu la bouche d'égout", relate Grosjean. "Quand j'ai vu les images un peu plus tard, avec la bouche qui se décolle et qui percute les pneus, j'ai compris ce qui s'était passé."

"C'est dommage, mais j'ai la chance d'aller bien. La voiture est très endommagée. L'équipe va travailler très, très dur pour la remettre en un morceau, et je suis sûr que la FIA et le circuit vont étudier ça et trouver des solutions pour demain."

Des évolutions à jeter

Outre le coût financier de ces réparations pour Haas, cet accident a également une conséquence notable pour Grosjean : les évolutions qui étaient installées sur sa monoplace sont désormais à jeter.

"Nous avions un tout nouveau fond plat, et il est parti, et un nouvel aileron avant est parti aussi", déplore-t-il. "Donc certaines pièces ne pourront être remplacées par des pièces du même niveau."

Lorsqu'il lui est demandé ce que le directeur de course Charlie Whiting lui a dit après l'incident, le Français répond : "Pendant le briefing des pilotes, Charlie a présenté ses excuses et a dit que tout le monde allait travailler très dur afin d'améliorer ça pour demain. J'ai de la chance de ne rien avoir. La voiture est endommagée, ce qui est un peu dommage, mais je pense que le plus important, c'est que j'aille bien et que ce soit résolu pour demain."

 
Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP de Malaisie
Circuit Sepang International Circuit
Pilotes Romain Grosjean
Équipes Haas F1 Team
Type d'article Actualités