Formule 1
12 mars
-
15 mars
Événement terminé
C
GP du Canada
11 juin
-
14 juin
EL1 dans
85 jours
C
GP d'Autriche
02 juil.
-
05 juil.
EL1 dans
105 jours
C
GP de Grande-Bretagne
16 juil.
-
19 juil.
EL1 dans
120 jours
C
GP de Hongrie
30 juil.
-
02 août
EL1 dans
133 jours
C
GP de Belgique
27 août
-
30 août
EL1 dans
161 jours
03 sept.
-
06 sept.
EL1 dans
168 jours
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
EL1 dans
182 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
EL1 dans
189 jours
C
GP du Mexique
29 oct.
-
01 nov.
EL1 dans
225 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
EL1 dans
239 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
EL1 dans
252 jours

Haas : un départ de la F1 en cas de mauvais début de saison 2020 ?

partages
commentaires
Haas : un départ de la F1 en cas de mauvais début de saison 2020 ?
Par :
3 mars 2020 à 14:45

Gene Haas avertit que le début de la nouvelle saison de son équipe influencera fortement sa décision concernant son engagement éventuel en Formule 1 au-delà de 2020…

Ceux qui ont suivi l'actualité F1 l'an dernier ou, plus récemment, la saison 2 de Drive to survive, sur Netflix, n'en seront guère surpris. L'investisseur américain et propriétaire de Haas a clairement indiqué depuis un certain temps qu'il ne souhaite continuer à investir dans la F1 que si son équipe peut être compétitive et s'inquiète des coûts énormes imposés aux petites structures par les nouvelles règles 2021.

La F1 entre dans une nouvelle ère et Haas sait que s'il continue au-delà de cette saison, il lui faudra s'engager pour une période de cinq ans, comme toutes les autres équipes. Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com lors de la course NASCAR de dimanche à Fontana, Haas a déclaré qu'il tentait de trouver un équilibre entre l'investissement nécessaire pour rester en F1 et sa propre fortune.

"J'attends juste de voir comment cette saison va débuter", a-t-il déclaré lorsque Motorsport.com lui a demandé comment il se projetait dans l'avenir proche. "Si nous connaissons une autre mauvaise année, alors ce ne sera pas très favorable [au fait de rester]. Nous avons fait cinq ans. C'était vraiment le test : il était question de le faire pendant cinq ans et de voir comment ça se passait, puis de l'évaluer et de nous décider : devons-nous continuer ou non ?"

Précautionneux sur le choix de ses mots, Haas ne dit pas non plus directement que son équipe est potentiellement à vendre, comme l'avait récemment suggéré son ancien sponsor Rich Energy. "Je ne dis pas que nous ne reviendrons pas [en 2021]. Il faut l'évaluer. Mais le faire pendant cinq ans encore serait un grand engagement."

Lire aussi :

L'engagement en F1 a été bénéfique, mais…

Un engagement dont on sent que Haas est encore loin d'être convaincu. L'Américain affirme que le passage de son équipe en F1, initié en 2015, a été bon pour son entreprise au sens large − mais qu'il est préoccupé par l'impact de la révision du règlement 2021.

"Cela a beaucoup aidé", dit-il à propos de l'effet ressenti sur les affaires. "Cela nous a permis d'obtenir une grande reconnaissance sur le marché européen et aussi sur de nombreux marchés asiatiques. Nous avons amené beaucoup de clients sur les courses et tout s'est bien passé. Mais avec les nouvelles réglementations qui arriveront en 2021, la grande question est de savoir combien cela va coûter. Il y a tellement de changements en cours en Formule 1 qu'il vous faut vous demander si cela vaut vraiment la peine d'essayer de mettre en œuvre tous ces changements. Je sais que tout le monde pense que les changements sont bons, mais − bon sang − ils coûtent cher !"

"C'est similaire à ce qui se passe ici [en NASCAR, ndlr]", dresse-t-il en comparaison. "La Gen 7 est un véritable changement par rapport à ce que la NASCAR a fait dans le passé. C'est comme tout le reste, ils ont changé tellement d'aspects de la voiture que vous savez juste qu'il va y avoir beaucoup de travail pour la faire fonctionner correctement. C'est difficile pour les équipes. Ces changements sont, je pense, mis en œuvre avec les meilleures intentions, mais quand vous êtes de l'autre côté de l'équation et que vous essayez de les matérialiser, c'est extrêmement difficile sur le plan économique."

Propos recueillis par Jim Utter

Related video

Article suivant
Coronavirus : la F1 doit se montrer "incroyablement responsable"

Article précédent

Coronavirus : la F1 doit se montrer "incroyablement responsable"

Article suivant

Coronavirus : Ferrari et Pirelli reportent un test en Italie

Coronavirus : Ferrari et Pirelli reportent un test en Italie
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Romain Grosjean Boutique , Kevin Magnussen
Équipes Haas F1 Team
Auteur Guillaume Navarro