La Haas évoluera très légèrement à Imola

Haas introduira un tout dernier développement sur sa monoplace 2021 après le premier Grand Prix de la saison, avant de stopper toute évolution comme annoncé.

La Haas évoluera très légèrement à Imola

Avec une monoplace qui conserve un châssis intégralement gelé, puisque Haas F1 Team n'a pas utilisé le moindre des deux jetons de développement accordés cet hiver, l'écurie américaine sait qu'elle va entamer ce week-end une saison d'ores et déjà difficile. Ainsi Günther Steiner a confié que marquer un ou deux points serait déjà "fantastique". Depuis des semaines, le directeur de l'équipe rappelle à quel point 2021 est une année de transition, pour laquelle un minimum de ressources a été consenti. La ligne de mire, c'est 2022, et Haas a donc fait avec peu de moyens pour préparer sa VF-21.

Lire aussi :

Aux mains des rookies Mick Schumacher et Nikita Mazepin, la monoplace américaine apparaîtra d'ailleurs vendredi à Sakhir dans une configuration identique à celle des essais hivernaux. Seuls quelques éléments nouveaux mais toutefois mineurs seront installés lors du deuxième Grand Prix de la saison, à Imola le mois prochain. Puis il ne sera plus question du moindre développement.

"Nous n'avons changé aucune pièce", précise Günther Steiner ce jeudi à Bahreïn. "Toutes les évolutions des essais sont ici. Lors des essais, chaque jour nous avions quelques nouvelles pièces, mais la voiture sera ce week-end comme elle l'était pour terminer les essais le dimanche. Tout ce que nous avions prévu d'avoir ici, nous l'avons."

"Nous avions un développement tardif, que nous introduirons à Imola, mais c'est la dernière étape pour cette voiture. Il y aura des pièces plus petites pour Imola, pas de gros changements sincèrement. Juste quelques petites pièces, qui n'étaient pas prêtes à temps. Mais nous savions depuis un mois qu'elles ne le seraient pas. Ce n'était pas une question de retard ou quoi que ce soit, ce n'est pas ça. Nous aurons des pièces à Imola, puis nous ne modifierons plus la voiture, comme je l'ai dit auparavant."

Voir l'arrivée des Grands Prix, préparer ses jeunes pilotes et son équipe afin d'être au rendez-vous l'an prochain, c'est la priorité de cette saison. Schumacher et Mazepin devront toutefois composer avec une nouveauté, puisque désormais toutes les séances d'essais libres dureront une heure. Néanmoins, Steiner estime que ce changement de format est une bonne chose pour les spectateurs, sans pour autant vraiment affecter le travail des écuries.

"Le programme sera très similaire à l'an dernier, car en une heure et demie l'an dernier, on avait du temps pour patienter 15 ou 20 minutes de toute manière, après le premier relais", souligne-t-il. "Le programme de roulage ne changera pas beaucoup. Ce sera une bonne chose pour le spectacle, je pense, car on aura toujours le même nombre de pneus. Il y aura plus d'activité qu'avant en une heure. Ce sera la même chose mais en une heure au lieu d'une heure et demie. Ce n'est pas une mauvaise chose. Le programme change très peu. Bien sûr, ici les EL1 ne sont pas très représentatifs, car ils ont lieu tôt, il fait chaud, donc on ne pourra pas [apprendre] grand-chose sur les longs relais."

partages
commentaires
Tsunoda explique son utilisation prématurée du DRS en essais
Article précédent

Tsunoda explique son utilisation prématurée du DRS en essais

Article suivant

Red Bull ira plus loin avec Pérez s'il donne satisfaction

Red Bull ira plus loin avec Pérez s'il donne satisfaction
Charger les commentaires