Haas F1 explique sa livrée aux couleurs de la Russie

Alors que l'écurie Haas présentait ce jeudi matin sa livrée pour la saison à venir, le changement d'identité visuelle a frappé puisque ce sont désormais les couleurs du drapeau de la Russie qui s'affichent fièrement. Sans lien avec l'affaire de dopage russe, assure-t-elle.

Haas F1 explique sa livrée aux couleurs de la Russie

La Haas VF-21, qui ne sera dévoilée qu'au moment des essais hivernaux de Bahreïn, arborera à la différence de ses devancières une robe blanc, bleu et rouge. L'arrivée d'Uralkali dans les valises de la famille Mazepin et comme sponsor titre de l'équipe s'est matérialisée par une livrée 100% russe, avec en plusieurs endroits la présence, certes stylisée, du drapeau de la Fédération de Russie.

Un choix esthétique qui interroge à l'heure où les athlètes et sportifs russes ont l'interdiction, pendant deux ans, de concourir dans les championnats mondiaux sous les couleurs de leur pays. Une décision prise par l'Agence mondiale antidopage (AMA) et qui résulte de l'affaire de dopage d'État organisé en vue des Jeux olympiques de 2014 à Sotchi ; l'instance avait quant à elle demandé une interdiction de quatre ans, réduite de moitié par le Tribunal arbitral du Sport.

Lire aussi :

En février dernier, la Fédération russe de l'Automobile avait confirmé que cette sanction s'étendait bien aux Championnats du monde de la FIA, dont la Formule 1, empêchant de fait Nikita Mazepin de rouler sous les couleurs de son pays mais aussi d'utiliser les emblèmes nationaux, comme le drapeau ou des symboles spécifiques, ainsi que les mots "Russie" ou "Russe", sur son équipement.

Pourtant, la livrée de la Haas qu'il pilotera cette saison sera recouverte de drapeaux russes, qui tranchent nettement avec les couleurs traditionnelles du constructeur américain, à savoir le gris, le noir et le rouge. De là à y voir un pied de nez aux autorités sportives mondiales ? Günther Steiner, directeur de l'équipe, assure que ce design a été choisi avant de savoir que le jugement de l'AMA allait s'étendre aux sports mécaniques et pas pour le contourner.

"Non, nous n'avons rien contourné", a déclaré Steiner. "Nous avons créé cette livrée l'année dernière déjà, avant que tout ce qui a été dit par l'AMA à propos du drapeau russe ne sorte. Il est évident que nous ne pouvons pas utiliser le drapeau russe en tant que drapeau de la Russie, mais vous pouvez utiliser des couleurs sur une voiture. En fin de compte, c'est l'athlète qui ne peut pas arborer le drapeau russe et non l'équipe. L'équipe est une équipe américaine."

Steiner affirme qu'Haas a été en contact avec la FIA au sujet de la livrée mais ne pas avoir besoin de l'approbation de l'instance pour choisir son design. Quoi qu'il en soit, Mazepin ne pourra être considéré comme un pilote "russe" mais comme un "athlète neutre venant de Russie", comme la décision l'autorise.

Il reste toutefois à savoir quelle sera la terminologie exacte retenue : "J'ai toujours voulu faire de la F1, depuis que j'ai su que ça existait", a déclaré Mazepin. "Il est très malheureux que l'année où j'atteins mon objectif, ce genre de chose se produise. Ce n'est pas à moi de juger ou de décider de quelque manière que ce soit. Actuellement, je suis toujours en discussion sur la façon dont je vais être classé. Il n'y a pas encore de décision."

partages
commentaires

Related video

Mercedes ne va pas "flirter" avec d'autres pilotes

Article précédent

Mercedes ne va pas "flirter" avec d'autres pilotes

Article suivant

Les fans vaccinés ou guéris du COVID pourront assister au GP de Bahreïn

Les fans vaccinés ou guéris du COVID pourront assister au GP de Bahreïn
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Nikita Mazepin
Équipes Haas F1 Team
Auteur Fabien Gaillard