Formule 1
29 août
-
01 sept.
Événement terminé
05 sept.
-
08 sept.
Événement terminé
19 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
C
GP d'Abu Dhabi
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
41 jours

La Haas de Magnussen aime le froid, pas celle de Grosjean

partages
commentaires
La Haas de Magnussen aime le froid, pas celle de Grosjean
Par :
2 août 2019 à 16:29

Haas F1 a franchi une nouvelle étape dans les nombreuses expérimentations menées depuis trois Grands Prix, grâce aux conditions météorologiques particulières de ce vendredi à Budapest.

Lors des deux séances d'essais libres, disputées sous un ciel menaçant puis pluvieux et par des températures tournant autour des 20°C, c'est le package évolué dont disposait Kevin Magnussen qui s'est montré le plus efficace. Un constat qui s'est surtout vu lors de la première séance, la seconde ayant été fortement perturbée par les averses. 

Pour Romain Grosjean, malgré des conditions pas forcément représentatives pour la suite du week-end, cela prouve que dans la situation de l'écurie américaine "il y a toujours un intérêt" à rouler. Le Français poursuit son travail avec une VF-19 aux spécifications de Melbourne pour le troisième week-end consécutif, offrant des éléments de comparaison essentiels à ses ingénieurs.  

Lire aussi:

"Encore une fois, on a évalué les différents packages, sur les deux voitures", rappelle-t-il. "Il y en a une qui aime bien le froid et l'autre qui préfère le chaud. La mienne préfère le chaud, donc j'espère que ça va chauffer à partir de demain, et celle de Kevin va super bien quand il fait froid. Pour l'équipe, c'est intéressant d'essayer de comprendre la différence entre ces deux voitures, et pourquoi il y en a une qui ne souffre pas des conditions fraîches mais de la chaleur, et vice-versa. On va essayer de comprendre ça."

"On a roulé un petit peu aussi en intermédiaires, au cas où demain les qualifications seraient pluvieuses, car il y a des risques d'averses. Ça permet d'avoir un peu une idée de l'équilibre, et je pense que la vieille voiture n'est pas terrible dans ces conditions. Elle manque un peu d'appui aérodynamique et on le sait, donc on a du mal à faire chauffer les pneus, ce qui fait qu'on souffre un peu avec le grip. On va essayer d'améliorer tout ça pour demain."

Aux portes du top 10 en EL1 comme en EL2, Grosjean devrait boucler ce dernier Grand Prix avant la pause estivale au volant de cette ancienne monoplace, mais le travail réalisé chez Haas commence à faire pencher le doute en faveur des évolutions, au fur et à mesure que celles-ci sont comprises. "Je me pose un peu la question", admet d'ailleurs Grosjean quant au fait de conserver ou non le package de Melbourne pour samedi. "On n'a pas encore décidé à 100%, mais il y a de grandes chances que l'on reste avec." 

Lire aussi:

Pour espérer inscrire quelques points de plus dimanche, lors d'une course durant laquelle "il devrait faire beau", Grosjean souligne à quel point il lui sera précieux de se qualifier le plus haut possible sur la grille, ce qui n'a rien d'acquis : "C'est un circuit où les qualifications sont assez importantes, doubler est compliqué ici, donc on va essayer demain de faire le meilleur travail qu'on peut. Dimanche, en fonction d'où on est, on essaiera de sortir les coudes de la voiture et de bloquer tous ceux qui sont derrière !"

Kevin Magnussen, Haas F1 Team VF-19

 

Article suivant
Satisfait de sa journée, Gasly attend de voir le rythme des Ferrari

Article précédent

Satisfait de sa journée, Gasly attend de voir le rythme des Ferrari

Article suivant

Verstappen : Des tête-à-queue liés aux tests de réglages

Verstappen : Des tête-à-queue liés aux tests de réglages
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de Hongrie
Lieu Hungaroring
Pilotes Romain Grosjean Boutique
Équipes Haas F1 Team
Auteur Basile Davoine