Haas présente officiellement sa VF-21

Juste avant le début des trois journées d'essais à Bahreïn, Haas F1 a levé le voile officiellement sur sa nouvelle monoplace.

Haas présente officiellement sa VF-21

Aperçue pour la première fois jeudi à l'occasion d'un shakedown réalisé sur le circuit de Sakhir, la nouvelle Haas VF-21 a été officiellement présentée ce vendredi matin. Un peu plus d'une heure avant le coup d'envoi des essais hivernaux à Bahreïn, l'écurie américaine a levé le voile sur sa nouvelle monoplace devant son garage, en bonne et due forme et en présence de ses deux pilotes.

Hier, c'est Nikita Mazepin qui a baptisé cette nouvelle monture, dont la livrée avait été dévoilée dès la semaine dernière. Le pilote russe a participé à un roulage limité à 100 kilomètres avec des pneus Pirelli de démonstration, conformément à la réglementation. Aujourd'hui, c'est son coéquipier Mick Schumacher qui en prendra le volant pour la première fois, puisque l'Allemand conduira la première séance d'essais avant de céder de nouveau le baquet à Mazepin pour l'après-midi.

Lire aussi :

Neuvième du championnat constructeurs l'an dernier, Haas entre dans une nouvelle ère après avoir renouvelé intégralement son duo de pilotes, incarné par deux rookies. Surtout, l'équipe a fait le choix de ne pas mettre des ressources maximales à contribution pour concevoir la VF-21, n'utilisant même pas les deux jetons de développement alloués pour contourner le gel des châssis. La nouvelle monoplace a été assemblée pour la première fois en Angleterre, et non en Italie où se trouvent les ateliers de Dallara, en raison de la crise sanitaire. Des contraintes qui ont empêché Haas de démarrer son moteur Ferrari avant cette semaine lors de son arrivée à Bahreïn.

La VF-21 est donc essentiellement une monoplace mise à jour pour satisfaire aux changements de la réglementation technique en ce qui concerne le fond plat, les écopes de frein arrière et le diffuseur. La carrosserie a également été modifiée, mais Haas n'entend pas développer sa machine en cours de saison.

"C'est une saison de transition, j'appelle ça 'en route pour 2022'", admet le directeur Günther Steiner. "Nous avons fait ça en nous disant que si nous investissions beaucoup de temps, d'argent, de jetons et de temps de soufflerie, c'était uniquement pour un an alors que nous partions déjà de loin l'an passé. La voiture n'était pas notre meilleure, donc ça n'avait pas d'intérêt d'investir à court terme. C'était bien plus important d'investir à moyen et long terme."

"Nous ne voulons pas terminer dernier. Nous ferons de notre mieux et tout le monde a fourni beaucoup d'efforts pour faire de son mieux avec le peu de temps de développement que nous avions. Mais c'est une période de transition pour arriver en 2022, et il ne faut pas oublier que nous avons deux pilotes débutants. C'était déjà annoncé, ça fait partie du projet d'ensemble, car nous voulons être prêts dans tous les domaines pour 2022."

partages
commentaires
Williams lance ses essais hivernaux avec plusieurs évolutions

Article précédent

Williams lance ses essais hivernaux avec plusieurs évolutions

Article suivant

Le fond plat de la Mercedes W12 enfin révélé à Bahreïn

Le fond plat de la Mercedes W12 enfin révélé à Bahreïn
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Lieu Bahrain International Circuit
Pilotes Mick Schumacher , Nikita Mazepin
Équipes Haas F1 Team
Auteur Basile Davoine