Haas va décider cette semaine quel moteur utiliser à Barcelone

Haas F1 décidera cette semaine d’utiliser ou non la version évoluée du moteur Ferrari pour le Grand Prix d’Espagne. 

Haas va décider cette semaine quel moteur utiliser à Barcelone
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-16
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-16
Esteban Gutierrez, Haas F1 Team VF-16 sur la grille
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-16
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-16
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-16 et Sergio Perez, Sahara Force India F1 VJM09
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-16
Esteban Gutierrez, Haas F1 Team avec Sarah Dryhurst, attachée de presse Haas F1 Team
Esteban Gutierrez, Haas F1 Team VF-16 se crashe au départ

Avant le Grand Prix de Russie, Ferrari a utilisé trois jetons de développement pour améliorer la combustion interne de son unité de puissance. Si ces changements n’ont pas semblé être aussi décisifs en termes de performance à Sotchi, circuit pourtant exigeant avec les unités de puissance, l’équipe italienne se dit davantage optimiste pour que l’impact de ces modifications soit plus important lors du prochain Grand Prix. 

C’est pourquoi Haas F1, écurie cliente de Ferrari, évalue la situation avec précaution avant de décider d’utiliser ou non sa deuxième unité de puissance sur les monoplaces de Romain Grosjean et Esteban Gutiérrez en Espagne. Cela leur permettrait alors de bénéficier de la dernière évolution du V6 de Maranello. 

"Nous déciderons cette semaine", a confirmé Günther Steiner. "Nous ne savons pas exactement quel est leur planning de fabrication, ou s’ils peuvent introduire un nouveau moteur. Mais si nous pouvons avoir un nouveau moteur, nous l’aurons. Il faut toutefois voir comment tout ça va se mettre en place."

Nouvel aileron

Pour le début de la saison européenne, Haas prévoir également de tester un nouvel aileron arrière, qui nécessite une évaluation très stricte avant d’être validé. 

"Nous avons un nouvel aileron arrière pour l’Espagne. Nous allons amener des choses en Espagne et nous continuerons à le faire. Mais nous devons être sûrs qu’elles fonctionnent. On ne peut jamais être certain avant d’essayer, mais nous en serons aussi sûrs que nous pouvons l’être."

L’optimisme est clairement de retour dans les rangs de l’écurie américaine, qui a retrouvé les points à Sotchi après un week-end difficile en Chine et des essais compliqués en Russie. Huitième, Romain Grosjean a rapporté quatre points supplémentaires à son équipe. 

"C’est un résultat fantastique et on n’abandonne jamais", se félicite Steiner. "Nous avons eu des difficultés en Chine. Nous nous sommes repris et regardez ce que nous avons fait. Les EL1 et les EL2 ont été difficiles [à Sotchi], c’était un apprentissage."

"Les EL3 ont été un peu meilleurs, mais ça n’a pas été parfait en qualifications. Nous avons atteint la Q2, ce qui est déjà bien, car il ne faut pas oublier que c’était seulement notre quatrième course. Alors terminer huitième est à nouveau fantastique. Cela montre encore que nous avons bien fait les choses, la voiture peut le faire, le pilote peut le faire."

Avec Jonathan Noble

partages
commentaires
Les discussions deviennent difficiles pour un GP à Las Vegas
Article précédent

Les discussions deviennent difficiles pour un GP à Las Vegas

Article suivant

Histoires de Toto et communication larmoyante chez Mercedes

Histoires de Toto et communication larmoyante chez Mercedes
Charger les commentaires