Hamilton a dû "se calmer" durant la course

Lewis Hamilton affirme avoir dû calmer ses nerfs durant les derniers tours du Grand Prix de Hongrie, dimanche dernier, après avoir commis plusieurs erreurs.

Le Champion du Monde en titre, qui partait depuis la pole position sur la grille, n’était plus que dixième au terme de la première boucle, après avoir manqué son départ et être passé par le bac à gravier quelques virages plus loin.

Mais au beau milieu d’une course pour le moins mouvementée, le Britannique voyait ses chances remonter en flèche lorsqu’est intervenue la voiture de sécurité. Alors quatrième, Hamilton dut se défendre de la Red Bull de Daniel Ricciardo et les deux monoplaces finirent par se percuter.

Les championnats après Budapest

Le pilote Mercedes perdait alors tout le bénéfice de sa remontée en devant passer deux fois par la voie des stands, d’abord pour réparer sa Flèche d’Argent, ensuite pour purger la pénalité encourue.

"Mon départ n’a pas été idéal et les Ferrari furent vraiment très réactives sur la grille. Ce fut très soudain, j’étais attaqué des deux côtés en l’espace de quelques mètres," explique Hamilton.

"Plus loin, c’était serré avec Nico et j’étais un peu enfermé au moment de partir à la faute. Ensuite, il y eut l’incident avec Daniel [Ricciardo]. Il ne l’a pas fait exprès, c’était de ma faute. Sa trajectoire était serrée à l’extérieur et j’ai perdu l’adhérence. Ma trajectoire fut modifiée et je l’ai touché."

Récupérer quelques points

Hamilton s’est alors excusé auprès de son équipe à la radio, son ingénieur décidant de l’encourager à aller décrocher les quelques points encore envisageables à cet instant.

"J’ai écopé d’un drive-through et j’étais ensuite très loin," poursuit-il. "J’ai alors dû me calmer et me reconcentrer afin de ne pas abandonner la lutte, dans l’objectif d’aller chercher les points."

"La voiture était très forte à ce moment-là. Le rythme était présent tout au long du week-end… J’ai simplement commis trop d’erreurs," concède le double Champion du Monde.

Heureusement pour lui, Hamilton ne paie pas les frais de cette mauvaise course au championnat, puisqu’il a finalement conclu le Grand Prix de Hongrie devant son coéquipier Nico Rosberg.

Il possède donc 21 points d’avance sur l’Allemand avant de se diriger vers la deuxième partie de cette campagne 2015.

A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP de Hongrie
Circuit Hungaroring
Pilotes Lewis Hamilton
Équipes Mercedes
Type d'article Actualités
Tags course, erreurs, grand prix, hongrie, lewis hamilton, mercedes