Formule 1
28 mars
Événement terminé
C
GP d'Émilie-Romagne
18 avr.
C
GP du Portugal
02 mai
Course dans
21 jours
09 mai
Prochain événement dans
24 jours
C
GP du Canada
13 juin
Course dans
63 jours
C
GP d'Autriche
04 juil.
Prochain événement dans
80 jours
C
GP de Hongrie
01 août
Course dans
112 jours
C
GP de Belgique
29 août
Course dans
140 jours
C
GP des Pays-Bas
05 sept.
Course dans
147 jours
C
GP de Russie
26 sept.
Course dans
168 jours
C
GP de Singapour
03 oct.
Prochain événement dans
171 jours
10 oct.
Course dans
181 jours
C
GP des États-Unis
24 oct.
Course dans
196 jours
C
GP de Mexico
31 oct.
Course dans
203 jours

Hamilton a retrouvé l'équilibre paternel

Jusqu'à son titre de Champion du Monde en 2008, et pour les deux années qui suivirent, Anthony Hamilton avait géré la carrière de son fils

Hamilton a retrouvé l'équilibre paternel

Jusqu'à son titre de Champion du Monde en 2008, et pour les deux années qui suivirent, Anthony Hamilton avait géré la carrière de son fils. Capable de faire de nombreux sacrifices dès le plus jeune âge de Lewis, il a toujours fait en sorte de le mener vers les sommets de la Formule 1, non sans l'aide de McLaren, qui couva le jeune pilote.

En 2010, la décision de Lewis Hamilton de confier son management à une société privée et de se séparer de son père fut un tournant dans la carrière du Britannique. Plusieurs fois, alors que les résultats n'étaient plus au rendez-vous, son nouvel entourage était la cible de critiques et son équilibre personnel remis en question.

Depuis plusieurs mois, Anthony Hamilton a refait son apparition dans l'entourage proche de son fils, mais en tant que père, et rien d'autre. Régulièrement aux côtés du pilote Mercedes, notamment lors des deux dernières victoires de celui-ci à Singapour et à Monza, il semble avoir trouvé la place que Lewis Hamilton attendait.

Après son magnifique succès à Singapour dimanche dernier, Lewis Hamilton a lui-même confié avoir retrouvé les relations qu'il espérait avoir avec son père. La page sombre semble refermée.

"Je me souviens quand j'ai parlé [à la presse] il y a quelques années alors que je m'étais séparé de mon père comme manager. J'avais dit que j'étais impatient d'être au jour où il allait être là simplement comme mon père, et c'est ce que vous voyez maintenant", a confié Hamilton. "C'est l'un des sentiments les plus formidables. [Dimanche] par exemple, il est venu près de la voiture alors que j'étais à l'intérieur et m'a serré la main. C'est très, très spécial. Habituellement, je l'embrasse avant de m'installer, mais je crois qu'il était ailleurs. Je l'ai manqué."

"Depuis le premier jour où je suis monté dans une voiture, depuis le jour de ma première course, j'ai inventé une poignée de mains particulière avec lui. Quand il est venu à la voiture, même si nous n'avons pas fait la même chose, j'ai eu le même sentiment que lorsque j'avais 8 ans et qu'il me souhaitait bonne chance. C'est l'une des sensations les plus particulières."

partages
commentaires
Red Bull - Toujours pas de favoritisme envers Ricciardo

Article précédent

Red Bull - Toujours pas de favoritisme envers Ricciardo

Article suivant

Vettel veut confirmer les progrès dès Suzuka

Vettel veut confirmer les progrès dès Suzuka
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Lewis Hamilton , Anthony Hamilton
Équipes McLaren , Mercedes