Hamilton n'accable pas Vettel et évoque un "angle mort"

partages
commentaires
Hamilton n'accable pas Vettel et évoque un
Par : Ben Anderson
18 sept. 2017 à 16:27

Désigné par beaucoup comme le responsable de l'accrochage polémique survenu au départ du Grand Prix de Singapour, Sebastian Vettel a toutefois reçu le bénéfice du doute de la part de son rival pour le titre, Lewis Hamilton.

Sebastian Vettel, Ferrari SF70H, Max Verstappen, Red Bull Racing RB13, Kimi Raikkonen, Ferrari SF70H, se percutent au départ
Sebastian Vettel, Ferrari SF70H, Max Verstappen, Red Bull Racing RB13, Kimi Raikkonen, Ferrari SF70H, se percutent au départ
Podium: le vainqueur Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1
Sebastian Vettel, Ferrari SF70H, se crashe au départ
Sebastian Vettel, Ferrari
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W08, Pascal Wehrlein, Sauber C36
Max Verstappen, Red Bull Racing RB13 et Kimi Raikkonen, Ferrari SF70H s'accidentent au départ
Stoffel Vandoorne, McLaren MCL32
Le départ
Sebastian Vettel, Ferrari SF70H, Max Verstappen, Red Bull Racing RB13 et Kimi Raikkonen, Ferrari SF70H au départ
Sebastian Vettel, Ferrari SF70H, Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W08

L'incident a mis hors course les deux Ferrari ainsi que Max Verstappen, qui a immédiatement rejeté la faute sur Sebastian Vettel après la course. De leur côté, les commissaires sportifs ont estimé qu'aucun pilote n'était totalement responsable et ont classé l'affaire sans suite, ne sanctionnant aucun des protagonistes.

Vainqueur du Grand Prix après être sorti en tête au premier virage, suite au chaos, Lewis Hamilton n'est pas aussi dur envers le pilote Ferrari, accusé d'avoir trop brusquement changé de trajectoire. Le Britannique explique que la visibilité est souvent un problème pour le pilote qui s'élance en pole position. 

"Souvent – regardez mon départ à Monza –, quand on s'élance, on ne peut en fait pas voir le gars qui est en deuxième position", explique Hamilton, qui considère l'accident de Singapour comme un "malheureux incident de course".

"Ils sont généralement dans votre angle mort s'ils prennent un aussi bon départ que vous, et c'est difficile de savoir où ils sont. Donc la pensée immédiate est de protéger son territoire, d'aller à l'intérieur et de les retenir ; j'imagine que c'est ce qu'il [Vettel] a fait. Quand vous faites ça, ils apparaissent tout à coup dans votre rétroviseur et vous pouvez alors comprendre où ils sont, ou dans votre vision périphérique, mais parfois vous le faites et vous réalisez que vous êtes devant et que ce n'était pas nécessaire de le faire." 

"Je ne sais pas si Sebastian a ressenti ça de cette manière ou non. J'étais uniquement concentré sur le fait de partir plus vite que Daniel [Ricciardo]. J'ai vu Kimi [Räikkönen], donc j'ai juste gardé un œil sur ce qui se passait à ma gauche pour voir si quelque chose allait se passer. Je devais aller tout droit vers le premier virage et ne pas être touché."

Deuxième à l'arrivée, Daniel Ricciardo l'était lui aussi après les incidents du premier virage. Il s'élançait pourtant devant Lewis Hamilton, mais a pris un mauvais envol, qui lui a toutefois probablement permis d'éviter les accrochages.

"Ça m'a donné du temps pour voir ce qui allait se passer", admet le pilote Red Bull. "J'essayais juste d'être prudent et de regarder devant, et heureusement, c'était la bonne chose à faire. Les projections d'eau étaient vraiment mauvaises, et les premiers virages étaient plutôt chaotiques." 

Prochain article Formule 1
Stats - Hamilton et Vettel brillent dans la nuit

Previous article

Stats - Hamilton et Vettel brillent dans la nuit

Next article

Grand Prix de Singapour : ce qu'ont dit les pilotes

Grand Prix de Singapour : ce qu'ont dit les pilotes