Hamilton appelle à "prendre du recul car les émotions sont fortes"

Après avoir célébré sa victoire à domicile devant son public lors du Grand Prix de Grande-Bretagne, Lewis Hamilton est revenu sur la forte tension découlant de son accrochage avec Max Verstappen. Le septuple Champion du monde appelle au calme.

Hamilton appelle à "prendre du recul car les émotions sont fortes"

Au terme d'une journée marquée par son accrochage avec Max Verstappen, sanctionné par les commissaires à Silverstone, puis par sa remontée fantastique pour priver Charles Leclerc de la victoire, Lewis Hamilton est passé par toutes les émotions. Le Britannique, qui a ainsi relancé le championnat à domicile, a également répondu aux différents commentaires peu amicaux prononcés à son égard par le clan Red Bull Racing, alors que l'incident polémique a contraint Verstappen à l'abandon ainsi qu'à une hospitalisation par précaution. 

La pénalité de dix secondes dont a écopé Hamilton n'est clairement pas suffisante pour les dirigeants de Red Bull, Christian Horner et Helmut Marko n'ayant pas hésité à multiplier les mots forts ; "manœuvre désespérée" et "pilotage sale" pour ne citer qu'eux. Depuis l'hôpital, Verstappen a quant à lui critiqué son rival en dénonçant "un comportement irrespectueux et antisportif".

Hamilton s'est exprimé en conférence de presse avant même de prendre connaissance de la première réaction du leader du championnat, mais en ayant parfaitement conscience des nombreuses critiques dont il faisait déjà l'objet. 

"Je n'ai pas vraiment vu les images, j'ai vu un extrait rapide lorsque je suis revenu au garage [pendant le drapeau rouge] mais je prendrai le temps d'y revenir et d'y réfléchir", a-t-il expliqué. "De ma propre compréhension, je ne pense pas être dans une position où je dois m'excuser de quoi que ce soit. Nous étions là pour faire la course."

Hamilton a également lourdement insisté sur la préoccupation qu'il a eue pour l'état de santé de Verstappen, tout en ayant l'intention d'apaiser la situation avec lui ultérieurement. 

"J'ai entendu que Max était à l'hôpital, et ça m'inquiète vraiment", a-t-il assuré. "Aucun d'entre nous ne veut que quelqu'un se blesse, ça n'a jamais mon intention, donc j'espère vraiment qu'il va bien. Je vais l'appeler après ça, juste pour vérifier qu'il va bien. Nous vivons pour nous battre à nouveau, il y aura beaucoup de courses difficiles à venir et nous devons apprendre à trouver un bon équilibre."

"Je ne suis pas d'accord avec les commissaires mais j'accepte ma pénalité et je continue de travailler. Je ne vais pas pleurnicher là-dessus. Tout le monde aura un avis différent et je ne me soucie pas particulièrement de ce que les gens pensent. Je fais ce que j'ai à faire et je suis simplement reconnaissant pour cette journée."

Interrogé sur les propos de Christian Horner, qui a évoqué une victoire "sans saveur" pour Hamilton malgré ce succès décroché à domicile, l'intéressé assure que ce n'est absolument pas le cas. 

"Je n'ai pas grand-chose à dire à Christian, sinon que ce n'est pas sans saveur. Il y a 2000 personnes dans mon équipe, qui travaillent incroyablement dur, il n'y a pas que moi. J'ai déjà dit que ce n'était pas quelque chose que je voulais voir arriver en course. Il est important pour nous tous de prendre du recul car les émotions sont fortes et je sais ce que c'est que de perdre des points au sein de l'équipe et d'être dans cette position, donc ça ne me préoccupe pas."

Lire aussi :

partages
commentaires
Horner tacle l'attitude "inacceptable" de Wolff avec les commissaires
Article précédent

Horner tacle l'attitude "inacceptable" de Wolff avec les commissaires

Article suivant

Max Verstappen a quitté l'hôpital

Max Verstappen a quitté l'hôpital
Charger les commentaires