Hamilton : "Je prévois d'être là l'an prochain"

Après avoir testé les pneus 18 pouces de Pirelli, Lewis Hamilton fait savoir que prendre sa retraite au terme de la saison 2021 est peu probable.

Hamilton : "Je prévois d'être là l'an prochain"

Si l'avenir de Lewis Hamilton en Formule 1 est incertain, le septuple Champion du monde semble bien souhaiter rester dans l'élite. Ce n'est qu'en février dernier que Hamilton a signé un nouveau contrat avec Mercedes, de surcroît pour une seule saison, mais le Britannique de 36 ans a récemment participé à des tests de développement des pneus 18 pouces de Pirelli en vue de l'an prochain, à Imola, et semble enthousiasmé à l'idée de continuer à courir lors de la prochaine ère technique de la Formule 1, avec le bouleversement réglementaire de 2022.

Lire aussi :

"Je prévois d'être là l'an prochain, je veux jouer un rôle et je veux aider Pirelli à concevoir un meilleur produit", déclare Hamilton, qui ne manque pas de préciser qu'habituellement, il ne se porte jamais volontaire pour effectuer ces journées d'essais. "C'est quelque chose que tous les pilotes, je pense, ont souhaité et souhaitent : des pneus plus performants à l'avenir."

"C'était donc important pour moi de voir et évaluer les pneus, le point de départ et les différences – pour quelles différences je peux aider. Du point de vue du pilote, nous avons plus d'adhérence, plus de grip mécanique, une meilleure dégradation. Je pense que c'étaient de bons essais, c'était évidemment la première étape avec ces pneus, mais ce n'était vraiment pas un mauvais test pour commencer."

Lewis Hamilton, Mercedes

Les journalistes n'ont pas manqué d'interroger Hamilton sur ces six mots significatifs : "Je prévois d'être là l'an prochain". Le pilote Mercedes s'est alors empressé de nuancer sa position, tout en réaffirmant son envie de changer la Formule 1 de l'intérieur via sa bataille contre les discriminations en tout genre.

"Le truc, c'est que je suis très spontané, donc ça peut toujours changer", indique l'Anglais quant à son avenir. "J'apprécie la bataille dans laquelle nous sommes, c'est plus enthousiasmant. C'est encore plus difficile. Comme je l'ai dit, je continue d'adorer travailler avec cette équipe, et il est encourageant de voir les mesures prises par mon équipe pour devenir plus inclusive et plus diverse." Mercedes vient effectivement de s'engager à ce qu'au moins 25% de ses recrues proviennent de minorités ethniques : d'après les statistiques fournies par l'écurie, c'est le cas de 27% des ingénieurs obtenant un diplôme universitaire au Royaume-Uni mais de seulement 8% des ingénieurs employés dans ce pays.

Lire aussi :

"Nous avons encore beaucoup de travail à faire en tant que sport, il reste beaucoup d'équipes qui demeurent silencieuses, il y a beaucoup de gens jusqu'à présent qui n'ont pas particulièrement été tenus responsables, et il reste beaucoup de travail à faire dans ce sport. Je sais que j'ai plus de chances de contribuer au changement en étant ici qu'en n'étant pas là, c'est donc quelque chose à quoi je pense. Je ne sais pas combien de temps je vais rester ici, on verra", conclut Hamilton.

partages
commentaires
Pourquoi McLaren souhaite changer la façon de voter en F1

Article précédent

Pourquoi McLaren souhaite changer la façon de voter en F1

Article suivant

Alonso : "Je suis content de tout ce que je vois en F1"

Alonso : "Je suis content de tout ce que je vois en F1"
Charger les commentaires