Formule 1
C
Grand Prix de Bahrein
19 mars
-
22 mars
EL1 dans
24 jours
C
GP d'Espagne
07 mai
-
10 mai
EL1 dans
73 jours
C
GP de Monaco
21 mai
-
24 mai
EL1 dans
86 jours
C
GP du Canada
11 juin
-
14 juin
EL1 dans
108 jours
C
GP d'Autriche
02 juil.
-
05 juil.
EL1 dans
129 jours
C
GP de Grande-Bretagne
16 juil.
-
19 juil.
EL1 dans
143 jours
C
GP de Hongrie
30 juil.
-
02 août
EL1 dans
157 jours
C
GP de Belgique
27 août
-
30 août
EL1 dans
185 jours
03 sept.
-
06 sept.
EL1 dans
192 jours
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
EL1 dans
206 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
EL1 dans
213 jours
C
GP des États-Unis
22 oct.
-
25 oct.
EL1 dans
241 jours
C
GP du Mexique
29 oct.
-
01 nov.
EL1 dans
248 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
EL1 dans
262 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
EL1 dans
276 jours

Mercedes ne laissera pas la relation Hamilton/Bottas se détériorer

partages
commentaires
Mercedes ne laissera pas la relation Hamilton/Bottas se détériorer
Par :
3 mai 2019 à 11:02

Toto Wolff, directeur exécutif de Mercedes, salue la bonne relation entretenue par ses pilotes Lewis Hamilton et Valtteri Bottas, mais est bien conscient du risque de voir les choses changer.

Au départ du Grand Prix d'Azerbaïdjan, Valtteri Bottas et Lewis Hamilton ont été côte à côte jusqu'au virage 3. Les deux hommes ont affiché un grand respect et de la prudence dans leur lutte en prenant bien soin de ne pas se pousser à la faute ou hors trajectoire. Une situation qui n'a pas toujours été aussi claire chez Mercedes, notamment du temps de Nico Rosberg.

Lire aussi :

La relation entre l'Allemand et Hamilton a parfois conduit, en piste, à des situations d'accrochage. Ce fut notamment le cas en Belgique en 2014 ou, bien évidemment, en Espagne, au Canada et en Autriche en 2016, avec des conséquences diverses. Les rapports tendus entre les deux hommes, pourtant amis d'enfance, ont commencé à se matérialiser en piste dès après le célèbre Grand Prix de Bahreïn en 2014, épreuve lors de laquelle Rosberg a utilisé en fin de course des modes moteurs pourtant expressément interdits par son écurie pour essayer de revenir sur son équipier.

La saison 2019 marque la troisième année de la collaboration entre Bottas et Hamilton, et en dépit de quelques luttes, jamais la tension n'a semblé s'immiscer dans leur relation, que tous deux présentent comme constructive. Pourra-t-elle le rester ? Le quintuple Champion du monde apporte sa réponse.

"Je ne peux pas vous dire ce qui va se passer à mesure que l'année avance. Je ne peux pas juger si le caractère d'une personne va changer ou pas. Mais par le passé, des pilotes n'ont pas respecté les règles d'engagement que nous avions au sein de l'équipe, et Valtteri et moi oui."

Lire aussi :

Une déclaration dont la cible semble évidente et qui, dans le contexte de la gestion d'une structure de nouveau en passe de jouer les deux titres après cinq années couronnées de succès, ne peut qu'ajouter au poids des déclarations de Toto Wolff, directeur exécutif de Mercedes, sur le sujet. "Je pense que nous avons de la chance qu'ils entretiennent une très bonne relation. Ils s'entendent bien. Il n'y a pas beaucoup de jeu en coulisses et j'en suis très heureux."

Malgré tout, l'Autrichien est très bien placé pour savoir qu'une relation en apparence saine peut très vite dégénérer : "Mais, en réalité, nous sommes conscients d'avoir vu des relations se détériorer. Nous ne permettrons pas à une relation entre pilotes de se détériorer au point que ça ait des effets négatifs sur l'écurie."

"Si c'était de nouveau le cas, après Nico et Lewis, nous sortirions les cartons jaunes et rouges. Mais nous en sommes loin", conclut-il. Pour le moment, serait-on tenté d'ajouter.

Article suivant
Pourquoi le GP de France est le plus historique de tous

Article précédent

Pourquoi le GP de France est le plus historique de tous

Article suivant

Le règlement F1 2021 vers une publication en octobre

Le règlement F1 2021 vers une publication en octobre
Charger les commentaires