Hamilton : La relation avec Bottas est "probablement" la meilleure en F1

partages
commentaires
Hamilton : La relation avec Bottas est
Par : Scott Mitchell
9 nov. 2018 à 11:45

Lewis Hamilton estime que son partenariat avec Valtteri Bottas est probablement l'un des meilleurs en Formule 1.

Hamilton a remporté deux titres sur deux depuis que Bottas a rejoint Mercedes en 2017, en remplacement de Nico Rosberg, avec lequel le Britannique avait développé une relation tumultueuse pendant leur lutte au championnat entre 2014 et 2016. 

Bottas a été assez proche, en performance, de son équipier lors des premières parties de saison, mais peine à suivre le rythme du #44 sur la seconde moitié. Malgré tout, les deux hommes ont remporté 21 courses au cours des deux dernières saisons et ont placé Mercedes sur la bonne voie pour une cinquième couronne mondiale consécutive chez les constructeurs. 

Quand la question lui est posée quant au rôle qu'a joué Bottas dans l'obtention de sa cinquième couronne, Hamilton répond : "Nous avons un tel respect l'un pour l'autre. Je vois le dur travail qu'il avait, je vois à quel point il travaille dur, nous ne jouons pas de jeux entre nous pour essayer de déstabiliser l'autre. En fait, nous travaillons ensemble. Il y a des moments où je découvre des choses avec mes réglages et je lui dis, et des moments où je peux discuter avec lui." 

Lire aussi:

"C'est probablement le meilleur partenariat, en termes de respect et de travail d'équipe de la part de pilotes, qui ait jamais existé en Formule 1, je suis sûr. Cette année, il y a clairement des fois où il a été fondamental pour nous permettre de gagner des courses."

Alors que Bottas a dû se contenter d'un rôle de second pilote en fin de saison pour lui permettre de sceller rapidement le titre, Hamilton a déclaré qu'il jouerait lui-même un tel rôle s'il devenait le second pilote dans certains cas car "au final, l'équipe se moque du pilote qui gagne".

Le Finlandais n'a remporté aucune victoire en 2018 après avoir connu divers problèmes, avec au moins trois courses qui auraient pu tourner différemment pour lui en Chine, où un Safety Car a permis à Daniel Ricciardo de changer de pneus et de le dépasser à quelques boucles de la fin, en Azerbaïdjan, en raison d'une crevaison, et en Russie, où il a dû laisser passer son équipier.

 
Article suivant
Haas : Renault est "désespéré" et "devrait être bien meilleur"

Article précédent

Haas : Renault est "désespéré" et "devrait être bien meilleur"

Article suivant

9 novembre 2014 : Rosberg s'impose au Brésil

9 novembre 2014 : Rosberg s'impose au Brésil
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Valtteri Bottas Boutique , Lewis Hamilton Boutique
Équipes Mercedes Boutique
Auteur Scott Mitchell
Type d'article Actualités