Hamilton - Cela n'aurait pas pu mieux se passer

Premier Champion du Monde Mercedes depuis 60 ans, Lewis Hamilton peut aussi savourer ce second titre mondial acquis avec 11 victoires cette saison et 384 points marqués

Premier Champion du Monde Mercedes depuis 60 ans, Lewis Hamilton peut aussi savourer ce second titre mondial acquis avec 11 victoires cette saison et 384 points marqués. Parti en deuxième position sur la grille de départ, échouant à un peu moins de 4 dixièmes de la pole, le pilote britannique a effectué un départ remarquable, distançant son équipier avant le premier virage.

"Cela n'aurait pas pu mieux se passer. C'était le meilleur départ dont je me souvienne ; je ne sais pas si les autres en ont pris des mauvais, mais il y avait de l'adhérence sur la grille et nous l'avons maximisée", explique Hamilton sur Sky. "C'était comme avoir une fusée derrière moi. Il y avait tant de pression, cela aurait été facile de commettre une erreur. C'est peut-être le plus impressionnant car c'est très rare que nous, pilotes, prenions des faux départs".

Le double Champion du Monde a maintenu son équipier à distance sur le premier tiers de la course, avant que Rosberg ne subisse les foudres de son ERS et ne perde du terrain. Hamilton a alors pu gérer sa course, malgré un retour en fin de course de Felipe Massa.

"Nous nous sommes battus, je le voyais derrière moi; je ne sais pas s'il essayait de me rattraper ou de maintenir l'écart, mais je ne me suis jamais senti sous pression", déclare le Britannique. "C'est très difficile de suivre et de dépasser sur ce circuit.

Tout d'un coup, j'ai creusé un gros écart, je ne savais pas ce qui se passait; j'ai pensé que les pneus s'étaient peut-être rapidement dégradés. Nous avons travaillé très dur pour que cela ne soit pas le cas ; aujourd'hui, nous avons gagné la course, mais je sais à quel point cela a dû être difficile de piloter sans la puissance pour lui".

Malgré leur rivalité durant cette saison, les différentes passes d'armes qui ont une fois conduit à un accrochage, Lewis Hamilton a tenu à saluer son équipier Nico Rosberg, l'homme qui a été son adversaire le plus direct tout au long de la saison et qui devrait encore l'être la saison prochaine.

"Je suis impressionné par son professionnalisme. Je n'ai pas de doute : ce sera comme ça pendant longtemps, nous sommes des compétiteurs. Nous nous connaissons depuis longtemps, nous avons des histoire que toujours personne ne connaît. Nous voulons nous battre pour le championnat et nous reviendrons encore plus forts l'an prochain".

Mais Hamilton n'oublie pas de faire un clin d'oeil à l'homme qui l'a amené chez Mercedes en 2013 mais aussi celui qui a construit les fondements de l'équipe. C'est à l'issue d'

une rencontre avec Ross Brawn

, dont c'est l'anniversaire aujourd'hui, qu'il a décidé de rejoindre l'équipe de Brackley.

"Joyeux anniversaire à Ross, il m'a envoyé un SMS pour me dire qu'il n'avait pas oublié de m'inviter mais qu'il savait que j'allais courir. C'était une situation incroyable d'être assis à côté de ce gars qui a remporté plein de championnats avec Michael. Je suis reconnaissant. Il n'est plus avec nous mais il reste une partie de l'équipe. Il a participé à la construction des fondations de l'équipe".

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Ross Brawn , Lewis Hamilton , Felipe Massa , Nico Rosberg
Équipes Mercedes
Type d'article Actualités