Hamilton : Il faudrait utiliser le circuit de Sotchi à l'envers

partages
commentaires
Hamilton : Il faudrait utiliser le circuit de Sotchi à l'envers
Par : Fabien Gaillard
2 oct. 2018 à 09:36

Le vainqueur du Grand Prix de Russie, Lewis Hamilton, pense que le circuit de Sotchi en Formule 1 devrait être modifié pour améliorer la qualité des courses, suggérant notamment d'inverser le sens de la piste.

Depuis son arrivée dans la discipline, le tracé russe a souvent été considéré comme une piste n'offrant que peu de spectacle et de possibilités de dépassements. Après avoir remporté son troisième GP de Russie, Hamilton a indiqué souhaiter voir des changements, au point de faire une proposition radicale.

"C'est un très bel endroit ici. Sur un seul tour, quand on est seul, c'est cool, mais ce n'est pas très bon du tout pour la course. Vous avez la très longue ligne droite mais les caractéristiques du circuit font que les deux premiers secteurs sont assez rapides. Dans le dernier secteur, les pneus arrière sont si chauds qu'il est impossible de suivre une autre voiture, donc on ne peut même pas s'approcher pour se battre."

Lire aussi :

"Je disais dans la salle pour se changer qu'ils devraient le faire à l'envers. En allant dans ce sens, vous avez donc d'abord la section lente, puis les sections rapides. Je ne sais pas si ça ferait une différence. Mais sinon, ils doivent changer la piste pour qu'elle soit plus faite pour la course."

L'inversion du sens d'un circuit représente évidemment un défi sur le plan logistique car les tracés sont étudiés par la FIA pour offrir la plus grande sécurité possible, notamment en termes de placement des murs ou des échappatoires mais aussi des vibreurs ou encore des postes de commissaires.

Il faudrait ensuite un nouvel examen et une nouvelle homologation pour la FIA, et sans doute en changer le sens de façon permanente. Aucune course disputée dans un championnat international ne l'est sur un circuit qui est temporairement inversé.

Le circuit de Sotchi a été conçu autour du parc olympique bâti pour les Jeux Olympiques d'hiver de 2014 et des changements sont déjà prévus en vue des prochaines éditions. Hamilton a de son côté révélé qu'il avait demandé à Charlie Whiting, le directeur de course de la FIA, une petite modification.

Lire aussi :

"J'ai demandé à Charlie s'il pouvait placer le [point d'activation du] DRS plus tôt, parce que ça pouvait peut-être encourager les dépassements. Il faut être 1,4 seconde plus rapide que la voiture devant vous et quand vous vous battez contre quelqu'un, vous n'êtes pas 1,4 seconde plus rapide. Il y a des circuits où il faut un delta bien plus petit pour doubler."

Whiting a expliqué que la demande de modification de la zone DRS avait été faite lors du briefing des pilotes et qu'il était donc trop tard pour la mettre en œuvre. "Cela s'est avéré impossible à faire du jour au lendemain. Il y avait trop de systèmes qui devaient être changés. Il aurait fallu installer de nouvelles boucles, il n'était vraiment pas pratique d'essayer de le faire pour samedi."

"À 700 m, c'est une zone DRS assez normale. Mais je pense qu'il y a une particularité avec les pneus et leur fonctionnement sur cette piste. Nous verrons si nous pouvons le faire pour l'année prochaine, et nous discuterons des autres raisons pour lesquelles ça n'a pas vraiment bien fonctionné."

Prochain article Formule 1
Le nouveau concept sur lequel reposent les espoirs de Ferrari

Article précédent

Le nouveau concept sur lequel reposent les espoirs de Ferrari

Article suivant

Vidéo - Que s'est-il passé cette semaine dans l'Histoire ?

Vidéo - Que s'est-il passé cette semaine dans l'Histoire ?
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Auteur Fabien Gaillard
Type d'article Actualités