Hamilton dans la "phase finale" d'une négociation "éprouvante"

Double Champion du Monde, Lewis Hamilton est prêt à défendre sa couronne à partir de la semaine prochaine à Melbourne

Double Champion du Monde, Lewis Hamilton est prêt à défendre sa couronne à partir de la semaine prochaine à Melbourne. Sur le papier, le Britannique entame la dernière de ses trois années de contrat avec Mercedes, mais son engagement avec la firme à l'Etoile ira au-delà de 2015.

Toujours en discussions avec ses dirigeants, l'ancien pilote McLaren prolongera l'aventure en signant un contrat de "quelques années" supplémentaires, comme il l'a confié lui-même. Son équipe espérait conclure l'affaire avant le premier Grand Prix de la saison, mais peu importe l'échéance, l'issue ne fait plus aucun doute.

"J'espère que nous sommes dans la phase finale. Je ne sais pas vraiment quel est le calendrier. Nous ne sommes pas dans la précipitation, mais nous sommes dans les dernières étapes", a expliqué Hamilton à la presse anglaise.

Quoi qu'il en soit, il estime se sentir parfaitement à l'aise et prêt à débuter la nouvelle saison sans être perturbé par les ultimes négociations.

"Je ne crois pas que cela fait une différence, pas concernant ma préparation", assure-t-il. "Ce pourrait être le cas pour l'équipe, même si je ne le crois pas. Nous sommes de toute façon engagés pour cette année, contractuellement, donc c'est une chose de moins à penser."

Du "business" avec respect mais nerveusement éprouvant

La grande nouveauté pour Hamilton est de mener les discussions seul, puisqu'il s'est séparé de son management il y a quelques mois. Il est ainsi seul à négocier à la table avec Toto Wolff et Niki Lauda. Une expérience nouvelle, qu'il décrit comme difficile sur le plan nerveux, mais qu'il ne regrette pas.

"Il est très facile de parler avec Toto et Niki Lauda. Ce n'est pas froid du tout", explique-t-il. "C'est du business mais nous avons du respect les uns pour les autres et une volonté des deux côtés de continuer à travailler ensemble qui a rendu cela plus facile."

"Est-ce que j'ai aimé ça ? Je n'en suis pas si sûr. C'était une expérience. Je suis content d'avoir appris quelque chose de nouveau et d'avoir expérimenté quelque chose comme ça, je suis ravi de l'avoir fait. Si je n'étais pas passé par quelque chose comme ça au cours de ma carrière, je me serais toujours demandé si j'aurais pu le faire ou non. C'est une expérience très, très éprouvante pour les nerfs mais j'ai essayé de faire le meilleur travail possible."

Et Hamilton d'assurer que l'argent n'est pas le seul facteur qui guide ses motivations et ses critères d'exigence : "Ce n'est pas une question de statut et d'être le mieux payé parce que vous êtes Champion du Monde. C'est quelque chose de naturel. C'est une progression graduée avec l'équipe. Alors que l'équipe progresse, je veux en faire autant. Mon objectif, comme chaque pilote, est de travailler pour être le meilleur."

A 30 ans, Hamilton sait qu'il est actuellement au bon endroit au bon moment. Quant à la suite de sa carrière, à plus long terme, il ne voit pas encore si loin. "C'est très difficile à dire", avoue-t-il. "C'est très difficile d'envisager quoi que ce soit pour l'avenir, mais pour les années à venir, pour le futur proche, je suis engagé avec cette équipe."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Lewis Hamilton , Niki Lauda , Toto Wolff
Équipes McLaren , Mercedes
Type d'article Actualités