Formule 1
29 août
-
01 sept.
Événement terminé
05 sept.
-
08 sept.
Événement terminé
19 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
C
GP d'Abu Dhabi
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
40 jours

Hamilton vilipende les stratégies "dangereuses" en qualifications

partages
commentaires
Hamilton vilipende les stratégies "dangereuses" en qualifications
Par :
7 sept. 2019 à 14:43

Lewis Hamilton n'espérait sans doute pas s'élancer depuis la première ligne de la grille de départ du Grand Prix d'Italie, et encore moins deux positions devant la Ferrari de Sebastian Vettel, qui faisait, avec celle de Leclerc, figure de favorite pour la chasse à la pole position.

Mais le scénario ubuesque de la fin des qualifications, à Monza, a permis au Britannique de conserver le bénéfice d'un bon premier tour lancé de Q3... qui aura finalement été le dernier pour neuf des dix pilotes qualifiés, après un jeu du chat et de la souris ayant souligné le ridicule de la tentative d'optimisation de leur position en piste par les protagonistes, dans les instants cruciaux de la Q3.

0''039, donc : c'est ce qui aura séparé Hamilton de la populaire pole position signée par Charles Leclerc, qui bat par ailleurs Vettel pour la septième fois consécutive, cette fois devant le haut-commandement de Ferrari (Louis Camilleri, PDG et Piero Ferrari, vice-président).

Lire aussi :

"Honnêtement, c'était un peu un anti-climax, on ne pouvait aller nulle part", n'a pu que constater celui qui a lui-même tenté de feinter Ferrari en sortant des stands devant les autos rouges en s'immobilisant en bout de pitlane avec Bottas... avant de lui-même se retrouver bouchonné par le train formé devant lui. "C'est fou, avec ce système que l'on a : tout le monde ralentit et essaie de se positionner... et on s'est exclu au chrono. C'est intéressant, de signer la pole position sur son premier run en nous sortant de la fenêtre de chronométrage", constate le #44, amer, qui estime que le niveau de dangerosité des ralentissements intempestifs pendant le tour de préparation sont à mettre à un niveau totalement différent de la stratégie employée en bout de pitlane par Mercedes. "Clairement, sur le tour de sortie, c'est dangereux pour nous tous. Des gens ralentissent et vous ne savez pas qui est à vos côtés : c'est dangereux en piste."

"Nous étions en retrait des Ferrari dans les lignes droites", poursuit-il, revenant sur la performance pure affichée ce samedi après-midi et ses espoirs en vue de la course. "Avec ce nouvel aileron, la traînée est bien plus importante. En étant là-haut sur la première ligne, on peut leur offrir un bon combat demain."

Lire aussi :

P. Pilote Moteur Tours Temps Ecart
1 Monaco Charles Leclerc
Ferrari 6 1'19.307
2 United Kingdom Lewis Hamilton
Mercedes 6 1'19.346 0.039
3 Finland Valtteri Bottas
Mercedes 6 1'19.354 0.047
4 Germany Sebastian Vettel
Ferrari 5 1'19.457 0.150
Article suivant
La grille de départ du GP d'Italie

Article précédent

La grille de départ du GP d'Italie

Article suivant

Farce en Q3 : les qualifs sous enquête des commissaires

Farce en Q3 : les qualifs sous enquête des commissaires
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP d'Italie
Catégorie Qualifs
Pilotes Lewis Hamilton Boutique
Équipes Mercedes Boutique
Auteur Guillaume Navarro