Hamilton "plus détendu que jamais" en territoire(s) inconnu(s)

Abordant en position d'outsider pour le titre l'avant-dernier Grand Prix de la saison 2021 de F1, Lewis Hamilton estime qu'outre la piste de Djeddah, son écurie et lui se trouvent sur un territoire inexploré.

Hamilton "plus détendu que jamais" en territoire(s) inconnu(s)

Chacun à la poursuite d'un huitième titre mondial, Lewis Hamilton et Mercedes abordent les deux dernières manches de la saison 2021 de F1 dans une lutte très serrée avec Max Verstappen et Red Bull Racing. Si, chez les pilotes, le Britannique compte huit points de retard sur le Néerlandais, en revanche l'écurie allemande dispose de cinq unités d'avance sur la structure autrichienne.

Autant dire qu'un rien peut encore faire pencher la balance d'un côté ou de l'autre, même si mathématiquement, Verstappen est le seul qui puisse sceller le sort du championnat pilotes dès le Grand Prix d'Arabie saoudite ce week-end. Une épreuve qui se disputera sur le tracé urbain de Djeddah, circuit qui n'a toujours pas vu le moindre tour de roue d'une Formule 1 mais qui suscite de nombreuses interrogations.

Questionné en conférence de presse sur ce qu'il attend de ce week-end en termes de performance, alors qu'il a posté plusieurs images de lui dans le simulateur Mercedes, Hamilton s'est montré prudent : "Difficile de savoir. Je pense que nous nous sommes préparés du mieux que nous pouvons. Ceci étant dit, les gens qui regardent entendent que nous avons toutes ces simulations, mais nous ne savons pas quel sera le niveau d'adhérence de la piste tant que nous n'y aurons pas roulé."

"Elle a l'air assez sale, mais ce n'est pas loin de la surface de Silverstone. Nous avons ces longues lignes droites, les virages, tout est un peu différent du simulateur parce que ce n'était pas... Pour beaucoup de circuits, ils ont ces scans parfaits de la piste, alors que celui-ci est une sorte d'estimation de ce que la piste va être. Il y a donc beaucoup d'inconnues et aucun d'entre nous ne le saura avant d'être vraiment sur la piste demain."

Sur un plan plus personnel, ses années d'expériences et notamment dans la lutte pour des titres mondiaux lui permettent d'aborder sereinement la fin de saison, même si ce qu'il y a potentiellement au bout peut être inédit pour Mercedes comme pour lui : "Il y a quelques différences [avec les précédentes luttes pour le titre]. C'est différent dans un sens parce que nous avons deux équipes incroyablement proches. C'est différent parce qu'en tant qu'équipe nous nous battons pour un territoire inexploré, personne n'a jamais gagné huit titres, que ce soit l'équipe [consécutivement] ou le pilote, donc c'est assez frais et nouveau."

"Et puis d'un autre côté, je suis plus détendu que je ne l'ai jamais été parce que je suis là depuis longtemps, ce n'est pas ma première fois. Je me souviens comment j'étais lors de mon premier titre, et même lors du deuxième et du troisième. Les nuits blanches et toutes ces choses, alors que je suis [maintenant] beaucoup plus sûr de moi et je m'applique comme jamais auparavant. Je sais donc que je ne peux rien changer au passé, mais tout ce que je peux faire, c'est me préparer du mieux que je peux pour ce qui m'attend et je sais à 100% que je l'ai fait."

Lire aussi :

partages
commentaires
Verstappen : "Notre position finale m'importe peu"
Article précédent

Verstappen : "Notre position finale m'importe peu"

Article suivant

Sainz exhorte les commissaires à être "alertes" face aux crashs

Sainz exhorte les commissaires à être "alertes" face aux crashs
Charger les commentaires