Le drapeau rouge a sauvé Hamilton de l'abandon, selon Mercedes

Mercedes estime que Lewis Hamilton aurait été contraint à l'abandon suite à l'accrochage avec Max Verstappen si le GP de Grande-Bretagne 2021 de F1 n'avait pas été interrompu au drapeau rouge.

Après l'accrochage avec Max Verstappen dans le premier tour du Grand Prix de Grande-Bretagne 2021 de F1, qui a entraîné la violente sortie de piste et l'abandon du pilote Red Bull, Lewis Hamilton a pu rester sur le circuit, en seconde position, et regagner les stands une fois la course interrompue par un drapeau rouge.

Lire aussi :

Cette situation, causée par les dégâts importants subis par le mur de pneus à l'endroit de l'impact du Néerlandais, a offert à son rival pour le titre la possibilité de se pencher sur l'état de la Mercedes. Les mécaniciens ont notamment repéré des dommages au niveau de la jante de la roue avant gauche, celle qui a percuté la RB16B, avant de remplacer, comme cela est autorisé, les pièces défectueuses.

Après une épreuve où Tom Cruise était présent pour suivre de près la victoire de Hamilton, Andrew Shovlin, directeur de l'ingénierie de piste de Mercedes, a expliqué qu'il était mission impossible pour l'équipe d'évaluer correctement l'ampleur des problèmes potentiels après l'incident et pense qu'un abandon aurait ainsi été très probable au vu des dégâts subis.

"Nous avons cassé la jante là où nous avons eu le contact à l'avant gauche, donc il y aurait eu abandon s'il n'y avait pas eu de drapeau rouge. Mais le reste des dégâts était en fait remarquablement peu important. Il y avait un capteur de température de pneu qui s'était détaché et qui s'agitait dans tous les sens mais, étonnamment, c'est la pièce la moins importante de l'aileron avant et c'est la seule qui a cassé."

Lire aussi :

Surmontant la pénalité de dix secondes reçue après avoir été jugé responsable de l'accident, Hamilton l'a donc emporté pour la 99e fois de sa carrière et la huitième sur ses terres, dépassant Charles Leclerc dans l'antépénultième tour. Une situation qui entrait parfaitement dans les prédictions faites par Mercedes après la pénalité, Shovlin estimant que le moment déterminant a été le "switch" mental de son pilote quand il a compris de la victoire était encore possible.

"D'après nos prévisions en direct pendant la course, nous envisagions de le rattraper à deux tours de l'arrivée. Le moment où nous avons pensé que c'était possible, c'est probablement au bout de cinq tours [dans le relais], quand vous voyez normalement la chute des performances des pneus. On pouvait voir que Lewis gardait cet avantage de huit dixièmes sur Charles à chaque tour."

"Lewis ne faiblissait pas et l'équilibre était bon. Et, pour être honnête, avec Lewis, vous pouvez l'entendre dans sa voix, dans ce qu'il dit à la radio. Il y a juste ce switch au moment où il sait dans sa tête qu'il va le faire et, franchement, c'était vraiment agréable d'être assis sur le mur des stands et de regarder ce dernier relais se dérouler parce que c'était une grande victoire bien méritée."

partages
commentaires
Masi : Les pénalités ne reflètent pas les conséquences des incidents
Article précédent

Masi : Les pénalités ne reflètent pas les conséquences des incidents

Article suivant

Stats Silverstone 2021 - Lewis Hamilton, roi d'Angleterre

Stats Silverstone 2021 - Lewis Hamilton, roi d'Angleterre
Charger les commentaires