Hamilton sous enquête : décision ajournée, Verstappen convoqué !

Le dénouement se fait attendre dans l'enquête pour infraction technique qui vise Mercedes au Grand Prix de São Paulo. Les commissaires ont ajourné leur décision.

Hamilton sous enquête : décision ajournée, Verstappen convoqué !

Après l'annonce de l'enquête menée sur l'aileron arrière de Lewis Hamilton, les commissaires ont fait le choix de la patience afin d'avoir la certitude de disposer de tous les éléments. Refusant de précipiter leur verdict, ils ont décidé de repousser leur décision finale à samedi matin (heure locale). Rappelons que le décalage horaire entre São Paulo et Paris est de quatre heures, ce qui signifie qu'aucune information nouvelle sur ce dossier n'est attendue avant la mi-journée en France. 

Auteur du meilleur chrono des qualifications du Grand Prix de São Paulo vendredi soir, le Britannique est sous investigation en raison d'une infraction technique relevée après la séance. Les délégués techniques ont ainsi pointé du doigt une ouverture trop grande du DRS de la Mercedes W12 lorsqu'il est activé. 

"Les positions de la partie supérieure de l'aileron arrière ont été vérifiées sur la voiture numéro 44, par rapport à l'Article 3.6.3 du Règlement Technique de la Formule 1", a expliqué le délégué technique de la FIA, Jo Bauer, dans son rapport. "L'exigence de la distance minimale a été respectée. Mais celle de la distance maximale de 85 mm, où le système DRS est déployé et testé conformément à la directive technique TD/011-19, n'a pas été respectée. Je porte ce dossier à la connaissance des commissaires pour qu'ils l'examinent."

Vendredi soir à Interlagos, les commissaires ont convoqué et longuement entendu les représentants de Mercedes. Ils n'ont toutefois pas rendu de verdict et ajourné leur décision au lendemain, précisant qu'ils étaient dans l'attente de nouvelles preuves. Ces éléments ne pouvant pas leur être soumis avant samedi sur place, ils ont fait le choix d'attendre, tandis que l'aileron arrière a été placé sous scellé par la FIA. 

"Les commissaires ordonnent au délégué technique de superviser le retrait de l'aileron arrière de la voiture 44 et de mettre cette pièce sous scellé", précise la FIA. "De plus, le délégué technique doit superviser la transition de la voiture 44 vers les conditions nocturnes, en autorisant seulement les actions nécessaires pour stocker la voiture."

Les commissaires n'ont pas indiqué quelles étaient les preuves attendues. On peut toutefois signaler factuellement l'existence de deux vidéos sur les réseaux sociaux, dont l'une montre les vérifications menées au niveau du DRS de la Mercedes. L'autre, plus virale, a été filmée depuis les tribunes lors de l'arrivée des monoplaces dans le parc fermé à la fin de la séance : on y voit Max Verstappen inspecter son propre aileron arrière puis faire de même au niveau de celui de Lewis Hamilton, le touchant brièvement. 

 

C'est vraisemblablement ce point que les commissaires souhaitent éclaircir, puisqu'ils ont convoqué Max Verstappen au motif d'une "infraction présumée de l'Article 2.5.1 du Code Sportif International de la FIA". Le Néerlandais est attendu devant le collège des commissaires samedi à 9h30 (heure locale), soit 13h30 heure de Paris. 

Lire aussi :

partages
commentaires
Pour Marko, Red Bull est favori en course
Article précédent

Pour Marko, Red Bull est favori en course

Article suivant

Adélaïde 1994 - Quand Schumacher accroche Hill

Adélaïde 1994 - Quand Schumacher accroche Hill
Charger les commentaires