Hamilton : "Mes équipiers ont été plus forts que ceux de Verstappen"

Dans un exercice de communication offensif, Lewis Hamilton a livré son opinion sur la domination actuelle de Max Verstappen, estimant qu'elle est surtout le fruit d'une écurie Red Bull au sommet de son art et que le Néerlandais est loin d'avoir connu la même concurrence interne que lui.

Max Verstappen, Red Bull Racing, 1er, Lewis Hamilton, Mercedes, 2e, dans le parc fermé

Depuis un peu plus d'un an, Max Verstappen et Red Bull règnent en maîtres incontestés de la Formule 1, ayant remporté 23 des 24 derniers Grands Prix en date et se dirigeant tranquillement vers de nouveaux titres mondiaux en fin de saison. Alors que l'écurie a déjà battu le record de victoires consécutives, avec une série en cours de 14 succès, le Néerlandais vise de son côté à Monza une dixième victoire de rang, ce qui constituerait là aussi une performance inédite dans l'Histoire.

Les louanges pleuvent face à ces performances, mais Lewis Hamilton, 38 ans et sept titres mondiaux, tient surtout à insister, pour sa part, sur le travail de l'équipe Red Bull, estimant que ce que démontre Verstappen n'est pas vraiment différent de ce que montraient ses illustres prédécesseurs.

"Nous avons vu cela tout au long de l'histoire", a déclaré Hamilton lors d'une interview exclusive avec Sky Italie. "Je ne suis pas plus impressionné que lorsque Michael [Schumacher] était en tête, lorsque Sebastian [Vettel] était en tête, lorsque Kimi [Räikkönen] pilotait, lorsque Fernando [Alonso] gagnait – c'est la même chose."

"Je veux dire, je pense que l'équipe dans son ensemble est l'une des plus fortes, elle fonctionne à plein régime en ce moment. La voiture est incroyable, le pilote fait un travail remarquable – très régulier –, l'équipe au stand fait du bon travail, les mécaniciens font du bon travail, les stratèges font du bon travail ; c'est parfait, on ne peut rien leur reprocher."

Les succès récents de Verstappen sont encore plus mis en valeur par le fait que Sergio Pérez, depuis le GP de Miami, multiplie les courses en dessous du niveau de sa monoplace et a laissé grandir l'écart au classement pilotes jusqu'à 138 points actuellement. Globalement, le Mexicain s'est inscrit dans une dynamique similaire à la saison passée et peine à s'adapter à la RB19 évoluée aussi bien que le Néerlandais, ce qu'il a lui-même reconnu à Monza.

En 2007, Lewis Hamilton a disputé sa première saison en F1 en affrontant le double Champion du monde en titre Fernando Alonso chez McLaren.

En 2007, Lewis Hamilton a disputé sa première saison en F1 en affrontant le double Champion du monde en titre Fernando Alonso chez McLaren.

Le cas de Pérez n'est pas réellement nouveau chez Red Bull puisqu'avant lui, Alexander Albon et Pierre Gasly ont connu de grandes difficultés dans le baquet de la seconde monoplace d'une écurie qui se structurait définitivement autour de Verstappen dans la foulée du départ de Daniel Ricciardo. Amené à évoqué ce sujet, Hamilton estime que la façon dont est perçue la domination du double Champion du monde sur son équipier est exagérée par les médias, notamment quand il compare avec son propre cas.

"C'est intéressant parce que j'étais en train de courir ce matin et je pensais à ça. Le récit, qui passe par les médias... Vous savez, quand je me qualifiais avec une demi-seconde, six dixièmes d'avance sur Valtteri [Bottas], ils ne disaient pas la même chose qu'aujourd'hui quand Max se qualifie avec six dixièmes d'avance sur Pérez – cela prend beaucoup plus d'ampleur."

C'est alors que Hamilton choisit d'aller sur le terrain des équipiers respectifs, estimant avoir fait face au fil de sa carrière à une opposition interne bien plus dense que celle connue jusqu'ici par Verstappen : "Et à mon avis, Valtteri, et en fait tous mes coéquipiers, ont été plus forts que les coéquipiers que Max a eus. Jenson [Button, de 2010 à 2012], Fernando [Alonso, en 2007], George [Russell, depuis 2022], Valtteri [de 2017 à 2021]... Nico [Rosberg, de 2013 à 2016] ; j'en ai eu tellement. Ces gars-là ont tous été très constants, et Max n'a jamais couru contre quelqu'un comme ça."

Outre les pilotes cités plus haut, Max Verstappen avait fait équipe avec Carlos Sainz chez Toro Rosso en 2015 et 2016. Quant à Lewis Hamilton, il a également été aligné aux côtés d'Heikki Kovalainen, entre 2008 et 2009.

Lire aussi :

Be part of Motorsport community

Join the conversation

Related video

Article précédent Massa absent du GP d'Italie F1 suite au litige sur le titre 2008
Article suivant "Rêver ne coûte rien" : Sainz tempère les performances de Ferrari

Top Comments

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Sign up for free

  • Get quick access to your favorite articles

  • Manage alerts on breaking news and favorite drivers

  • Make your voice heard with article commenting.

Motorsport prime

Discover premium content
S'abonner

Edition

Suisse