Hamilton et la loyauté envers McLaren et Mercedes

Bavard cet hiver, Anthony Hamilton, le père du Champion du Monde en titre, pense qu'il est possible que le N°44 plie le Championnat du Monde 2015 dès l'étémême s'il reconnait que le duel face à Rosberg sera de nouveau intense

Bavard cet hiver, Anthony Hamilton, le père du Champion du Monde en titre, pense qu'

il est possible que le N°44 plie le Championnat du Monde 2015 dès l'été

même s'il reconnait que le duel face à Rosberg sera de nouveau intense.

Dans un autre entretien accordé à Sky Sports, Hamilton Père avoue qu'il n'a jamais été inquiet lorsque son fils a choisi de passer d'une situation confortable chez McLaren à l'ambitieux projet Mercedes-Benz, qui était alors encore une force montante. De plus, si Mercedes venait à ne plus devenir une équipe compétitive dans le futur, le Britannique conserve de nombreuses options en F1, dont McLaren, qui n'en veut pas à son ex-pilote d'être parti.

Comme le disait lui-même Ron Dennis lors des tractations avec Fernando Alonso, le passé est le passé et Hamilton lui-même serait le bienvenu à Woking s'il souhaitait de nouveau s'associer au groupe l'ayant fait monter en F1 et couronné pour la première fois.

Le clan Hamilton sûr de sa force

"Il n'y a jamais eu d'inquiétudes car nous connaissions Mercedes depuis longtemps et ces gars-là sont des compétiteurs", explique Anthony Hamilton. "Nous savions aussi que si ce n'était pas pour cette année-là, ce serait pour la suivante, et il n'y avait donc pas de grande inquiétude. A part cela, nous avions grandement confiance en la capacité de Lewis de trouver un autre boulot : il est Champion du Monde, il y aurait eu de la place pour lui quelque part".

Hamilton entame déjà sa troisième saison de collaboration avec le team Mercedes, et n'a jamais eu autre chose qu'un bloc badgé d'une étoile dans le dos en F1. Changer pour Mercedes avait été mesuré sur la base de nombreux points, à commencer par la comparaison entre ce que pouvait offrir le team par rapport à McLaren sur le moyen terme. La loyauté du pilote était aussi importante à l'égard de McLaren que de la firme allemande en raison de leurs liens historiques.

"Dans cette industrie, il faut être loyal, je pense. C'est la première chose à avoir dans son sac, car il n'y a que quelques équipes, et qu'une poignée qui vont pouvoir être régulièrement devant. A un certain degré, au moment où il faut décider de quitter l'un des plus grands noms du sport pour aller dans une autre équipe qui est relativement jeune et relativement peu établie, il vous faut y penser".

"Il s'avère que ce fut la bonne décision pour Lewis, et pour être honnête, parfois, un changement est aussi bon qu'une pause. A l'époque, j'étais loyal envers McLaren et je pense que Lewis aussi, mais l'excitation quant au fait de faire quelque chose de nouveau en se jetant dans l'inconnue était vraiment grande pour lui".

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Fernando Alonso , Anthony Hamilton
Équipes McLaren , Mercedes
Type d'article Actualités