Hamilton a failli tout perdre dans la précipitation

Lewis Hamilton a évoqué une erreur commise par empressement pour expliquer sa sortie de piste au virage de Tosa, lors du Grand Prix d'Émilie-Romagne.

Lewis Hamilton s'est fait peur à Imola, où il a terminé deuxième du Grand Prix d'Émilie-Romagne. Car avant de récupérer ce rang, le septuple Champion du monde a commis une erreur qui aurait pu lui coûter très cher dans le virage de Tosa. Alors que la majorité du peloton venait de chausser les pneus slicks sur une piste séchante, le Britannique s'est raté en voulant se frayer un chemin dans le trafic et prendre un tour à George Russell.

Parti dans le bac à gravier, Hamilton a ensuite heurté le mur et a endommagé son aileron avant, mais il est parvenu à faire marche arrière puis à repartir. Pas si malchanceux dans son malheur, il a pu regagner les stands au moment où la course a été neutralisée par la voiture de sécurité puis par le drapeau rouge en raison de l'accident entre Valtteri Bottas et George Russell. Une neutralisation qui lui a permis de repartir neuvième puis de remonter jusqu'à la deuxième place.

Peu habitué aux erreurs de ce type, Hamilton a donné sa version des faits à l'issue de la course. "Il n'y avait qu'une seule trajectoire sèche", explique-t-il. "J'imagine que j'étais un peu trop pressé de passer devant tout le monde. Je suis allé à l'intérieur et j'ai pu voir que c'était mouillé. J'ai essayé de m'arrêter mais ça ne voulait pas et je suis sorti. J'ai eu un peu de malchance mais je suis vraiment reconnaissant que nous ayons pu repartir et aller chercher des points pour l'équipe. C'est vraiment important aujourd'hui."

Lire aussi :

Passé tout près de l'abandon, Hamilton aurait alors perdu gros dans le duel qui semble clairement s'être engagé face à Max Verstappen. Il assure toutefois qu'il ne pensait pas du tout à l'incidence comptable pendant la course.

"J'essayais juste de surmonter le dégoût que l'on ressent lorsque l'on fait une erreur, de repartir de l'avant et d'en apprendre au plus vite", insiste-t-il. "On n'a pas le temps de s'attarder dessus, et c'est ce que j'ai fait : retrouver l'esprit de compétition. Je ne savais pas si nous allions pouvoir doubler ou non, car c'était mouillé hors trajectoire. Mais il y a eu de belles bagarres avec tout le monde."

"Félicitations à Max, il a fait un travail fantastique aujourd'hui et un boulot solide, et aussi à Lando. C'est génial de voir McLaren de retour. Pour ma part, ce n'était pas la meilleure des journées. C'est la première fois depuis longtemps que je fais une erreur, mais j'ai pu ramener la voiture au bout."

partages
commentaires
Russell : "J'ai demandé à Bottas s'il essayait de nous tuer"
Article précédent

Russell : "J'ai demandé à Bottas s'il essayait de nous tuer"

Article suivant

Le crash avec Bottas agace Wolff : "Russell a beaucoup à apprendre"

Le crash avec Bottas agace Wolff : "Russell a beaucoup à apprendre"
Charger les commentaires