Sign up for free

  • Get quick access to your favorite articles

  • Manage alerts on breaking news and favorite drivers

  • Make your voice heard with article commenting.

Motorsport prime

Discover premium content
S'abonner

Edition

Suisse

Hamilton n'a "pas besoin de justifier" son choix de rejoindre Ferrari

Bien qu'agacé par certains commentaires, Lewis Hamilton se dit plus serein que jamais quant à son choix précoce de rejoindre Ferrari en 2025.

Lewis Hamilton, Mercedes F1 W15

Photo de: Zak Mauger / Motorsport Images

Lewis Hamilton a manifesté une certaine exaspération devant la presse ce jeudi, dans le paddock de Shanghai. Lassé par les questions sur la pertinence de son choix pour 2025, saison lors de laquelle il quittera Mercedes pour rejoindre Ferrari, le septuple Champion du monde a estimé qu'il n'avait pas à "justifier" sa décision. Il estime que les commentaires sur le sujet ne cesseront pas et n'y accorde que peu d'importance, alors qu'il a encore devant lui une longue saison à boucler avec Mercedes au volant d'une monoplace qui, pour le moment, n'est toujours pas au niveau espéré.

Parallèlement aux difficultés éprouvées par Mercedes, la Scuderia s'est installée comme la deuxième force du plateau lors des quatre premiers Grands Prix, parvenant même à signer un doublé à Melbourne lorsque Max Verstappen a été trahi prématurément par sa mécanique. Un scénario qui tend à conforter le choix fait par Lewis Hamilton, qui refuse toutefois de voir les choses sous un angle aussi simpliste. Au point, parfois, de s'en agacer.

"Je n'ai pas l'impression d'avoir besoin de justifier mon choix", insiste-t-il. "Je pense savoir ce qui est bon pour moi, et ça n'a pas changé depuis le moment où j'ai pris ma décision. Il n'y a pas eu un seul moment où je l'ai remise en question, et je ne me laisse pas influencer par les commentaires des autres. Aujourd'hui encore, il y a des gens qui continuent à dire des conneries, et ça va continuer jusqu'à la fin de l'année."

Selon le Britannique, l'étonnement qui accompagne parfois ce qui est perçu comme son ultime choix de carrière se rapproche de ce qu'il a vécu fin 2012, quand il a quitté McLaren pour rejoindre Mercedes. "Je vais devoir faire ce que j'ai fait la fois d'avant", souligne-t-il. "Vous seul pouvez savoir ce qui est bon pour vous. Et ce sera une période passionnante pour moi."

Lire aussi :

En dépit des 39 bougies qu'il a soufflées en janvier dernier, Lewis Hamilton s'inscrit dans une logique de long terme en rejoignant Ferrari l'année prochaine, avec en poche un contrat pluriannuel.

"Je vais courir pendant encore un certain temps", promet-il. "Je n'ai jamais pensé que je courrais jusqu'à la quarantaine. Je suis presque certain d'avoir dit que je n'irais pas jusqu'à 40 ans, mais la vie est une aventure tellement folle que je n'ai pas l'impression d'avoir bientôt 40 ans. Je me sens encore très jeune."

"Fernando est l'un des meilleurs pilotes que ce sport a connu", ajoute-t-il en prenant exemple sur la récente prolongation d'Alonso chez Aston Martin. "Nous allons donc continuer à être là, continuer à avoir le même rendement qu'il a eu, ça montre tout simplement que c'est possible. Et cela montre la nouvelle ère des athlètes, ce que le corps humain peut faire si l'on continue à le nourrir."

Photos - Jeudi à Shanghai

Vue de la piste de départ
Oscar Piastri, McLaren F1 Team
Daniel Ricciardo, Visa Cash App RB F1 Team, aarive sur la piste avec l'ingénieur Pierre Hamelin
Valtteri Bottas, Stake F1 Team Kick Sauber, arrive sur le circuit
Lance Stroll, Aston Martin F1 Team, arrive sur le circuit
Valtteri Bottas, Stake F1 Team Kick Sauber, dans la voie des stands
Fernando Alonso, Aston Martin F1 Team
Lewis Hamilton, Mercedes-AMG F1 Team
Drapeau chinois
Daniel Ricciardo, Visa Cash App RB F1 Team joue au basket dans le paddock
Daniel Ricciardo, Visa Cash App RB F1 Team, s'adresse aux médias
Alessandro Alunni Bravi, représentant de l'équipe Stake F1 Team Kick Sauber, s'entretient avec Frédéric Vasseur, directeur de l'équipe et directeur général de la Scuderia Ferrari.
Lando Norris, McLaren F1 Team, sur un vélo dans le paddock
Vue de la voie des stands
Vue de la piste
Vue de la piste
Vue de la voie des stands
Vue de la voie des stands
Vue du circuit
Vue de la piste de départ
Charles Leclerc, Scuderia Ferrari
George Russell, Mercedes-AMG F1 Team, arrive sur le circuit
Carlos Sainz, Scuderia Ferrari, arrive sur le circuit
Détail du circuit
Détail du circuit
Détail du circuit
Détail du circuit
Pneus Pirelli
Sergio Perez, Red Bull Racing
Fernando Alonso, Aston Martin F1 Team, et Lance Stroll, Aston Martin F1 Team
Lando Norris, McLaren F1 Team, Charles Leclerc, Scuderia Ferrari, Esteban Ocon, Alpine F1 Team, Zhou Guanyu, Stake F1 Team Kick Sauber, Fernando Alonso, Aston Martin F1 Team, Nico Hulkenberg, Haas F1 Team
Fernando Alonso, Aston Martin F1 Team
Lando Norris, McLaren F1 Team, et Charles Leclerc, Scuderia Ferrari
Zhou Guanyu, Stake F1 Team Kick Sauber, et Fernando Alonso, Aston Martin F1 Team
Esteban Ocon, Alpine F1 Team
Une plaque d'égout sur laquelle figurent les détails de la voie
Détail du paddock
Détail du paddock
Détail de la voie des stands
Pneus Pirelli
Détail de la Pit Lane
Détail du circuit
Haas VF-24 détails techniques
Charles Leclerc, Scuderia Ferrari, cycles de la piste
Pierre Gasly, Alpine F1 Team, joue au basket dans le paddock
Valtteri Bottas, Stake F1 Team Kick Sauber, fait du vélo sur la piste
Zhou Guanyu, Stake F1 Team Kick Sauber, se promène sur la piste avec ses ingénieurs
Fernando Alonso, Aston Martin F1 Team, sur la piste avec ses ingénieurs
Les membres de l'équipe de ravitaillement de l'écurie Stake F1 Team Kick Sauber s'entraînent aux arrêts au stand.
Les membres de l'équipe de ravitaillement de l'écurie Stake F1 Team Kick Sauber s'entraînent aux arrêts au stand.
Détails techniques de la RB20 de Red Bull Racing
Haas VF-24 détails techniques
Alpine A524 détails techniques
Alpine A524 détails techniques
Haas VF-24 détails techniques
55

Be part of Motorsport community

Join the conversation
Article précédent Sainz a "une offre lucrative d'Audi" que Red Bull "ne peut pas égaler"
Article suivant Gasly : L'évolution de Shanghai "devrait nous rapprocher des points"

Top Comments

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Sign up for free

  • Get quick access to your favorite articles

  • Manage alerts on breaking news and favorite drivers

  • Make your voice heard with article commenting.

Motorsport prime

Discover premium content
S'abonner

Edition

Suisse