Hamilton "fier" de Vettel pour ses prises de position

Lewis Hamilton a applaudi Sebastian Vettel pour avoir soutenu la communauté LGBTQ+ lors du Grand Prix de Hongrie, en portant un t-shirt arc-en-ciel sur la grille de départ.

Hamilton "fier" de Vettel pour ses prises de position

En marge du Grand Prix de Hongrie, Lewis Hamilton et Sebastian Vettel se sont tous deux opposés à la loi "anti-LGBTQ+" mise en œuvre dans le pays le mois dernier. Ainsi, Vettel a été aperçu avec une paire de chaussures et un masque arc-en-ciel. Puis, sur la grille de départ le dimanche, le pilote Aston Martin a enfilé un t-shirt arc-en-ciel portant l'inscription "Same Love" ["même amour" en français, ndlr] lors de la cérémonie d'avant course.

Le geste de Vettel a cependant enfreint les consignes données par Michael Masi, directeur de course de la FIA, quant à l'absence de messages pendant l'hymne national, joué avant le départ de la course. Le quadruple Champion du monde a donc reçu une réprimande extra-sportive, tandis que Carlos Sainz, Valtteri Bottas et Lance Stroll ont été également épinglés pour ne pas avoir retiré leur t-shirt We Race As One pendant l'hymne.

Avant la décision de la FIA, Vettel a déclaré qu'il serait "heureux s'ils me disqualifiaient" pour avoir porté ce t-shirt, ajoutant :"Ils peuvent me faire ce qu'ils veulent, je m'en fiche. Je le referais". Interrogé sur le geste de Vettel, Hamilton a félicité son adversaire pour ne pas être resté silencieux.

"Je pense que c'est formidable que Seb ait pris position ce week-end pour parler pour la communauté LGBTQ+ [en Hongrie]", a déclaré le pilote Mercedes. "J'en ai parlé au début du week-end. Je pense que c'était important pour lui de le faire. [...] Nous faisons pression pour la diversité et l'inclusion, et cette communauté en fait partie à 100%. Je suis fier de [Vettel] pour ça."

Le mois dernier, la Hongrie a voté l'application d'une loi interdisant la représentation et l'enseignement de l'homosexualité et des questions transgenres aux personnes de moins de 18 ans, ce qui a provoqué un scandale dans toute l'Europe. L'Union européenne a déjà entamé une action contre la Hongrie, la majorité des gouvernements de ses États membres décrivant cette loi comme une "forme flagrante de discrimination fondée sur l'orientation sexuelle, l'identité et l'expression du genre".

"Ce n'est évidemment pas à nous de faire la loi, ce n'est pas notre rôle", a indiqué Vettel le jeudi précédant le Grand Prix de Hongrie. "Mais je pense que le simple fait d'exprimer notre soutien à ceux qui sont affectés par cela [fait partie de notre rôle]."

Lire aussi :

partages
commentaires
Avec 2,5 M€ de dégâts, Ferrari veut un plafond budgétaire repensé

Article précédent

Avec 2,5 M€ de dégâts, Ferrari veut un plafond budgétaire repensé

Article suivant

Comment Pérez a "changé de catégorie" chez Red Bull

Comment Pérez a "changé de catégorie" chez Red Bull
Charger les commentaires