Hamilton froisse les politiques de son ancienne ville

Lewis Hamilton n’oublie jamais de rappeler sur les réseaux sociaux son amour pour l’Ile de Grenade, aux Antilles, où il renoue régulièrement avec ses origines

Lewis Hamilton n’oublie jamais de rappeler sur les réseaux sociaux son amour pour l’Ile de Grenade, aux Antilles, où il renoue régulièrement avec ses origines. Mais le Britannique avait également un autre « chez lui » avant de mener un plus grand train de vie, et c’est dans la commune anglaise de Stevenage, à une heure de Londres, qu’il a grandi.

Dans une interview accordée lors du GP de Monaco, où a grandi son équipier Nico Rosberg avec son Champion du Monde de Papa, Hamilton avait rappelé que son éducation s’était faite dans un milieu plus modeste, et qu’il s’agissait de l’une des raisons pour lesquelles il s’estimait « plus affamé de succès ».

Pour appuyer son point, Hamilton rappela notamment que Stevenage n’était « pas un super endroit ». Des propos qui ont bien entendu froissé les représentants de la ville, qui auraient aimé une meilleure promotion de la part de leur fierté locale, après quelques commentaires déjà moyennement appréciés dans sa biographie, il y a plusieurs années !

« Je ne vois pas comment il peut dire de telles choses à propos de l’endroit où il a grandi », s’est indigné Philip Bibby, Conseiller du canton de Woodfield dans le journal local ‘The Comet’, et prompt à lancer une tempête dans un verre d’eau. « Il doit se souvenir de ses racines. Le Conseil a de nombreux programmes ayant pour but de fournir des opportunités à tous les jeunes gens, d’un point de vue académique comme artistique. Ses commentaires sont injustes ».

« Je pense que Stevenage est un superbe endroit où grandir », a poursuivi le Conseiller Howard Burrel, en charge de la jeunesse et des sports, et lui aussi offusqué. « Lewis n’avait pas besoin d’être si dénigrant dans ses commentaires. C’est de là qu’il vient, après tout ! Je préfèrerais qu’il choisisse de mettre en valeur certains des avantages d’une venue en ville, comme il est sans aucun doute le sportif ayant le plus de succès que nous ayons jamais produit. Il n’est pas nécessaire de dire de telles choses sur sa ville d’origine ».

« Nous sommes bien sûr très fiers de Lewis », résume Sharon Taylor, à la tête du parti élu dans la ville de 85'000 habitants. « Il est un exemple incroyable de ce que les gens de Stevenage peuvent faire. Mais je préfèrerais vraiment qu’il parle mieux de l’endroit d’où il vient. Nous adorerions lui parler de faire la promotion de la ville. Il est une inspiration pour les autres jeunes et nous aimerions qu’ils sentent qu’ils peuvent devenir les meilleurs dans leur domaine, comme il l’a fait ».

Lewis Hamilton avait tout de même salué son ancienne ville avant les Jeux Olympiques de Londres, il y a quelques années, en offrant sa participation ultra médiatisée pour le port de la flamme olympique dans sa ville, et se lançant dans un marathon de sollicitions presse sur l’endroit où il a grandi. Les journaux anglais avaient alors été riches en articles - élogieux - mettant Stevenage à l’honneur autour de la montée en puissance du populaire Champion 2008.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Lewis Hamilton , Nico Rosberg
Type d'article Actualités