Hamilton : Il était "inutile" de défendre durement contre Verstappen

Lewis Hamilton estime qu'il aurait été "inutile de défendre plus ardemment" contre Max Verstappen dans l'avant-dernier tour du Grand Prix de France de F1.

Hamilton : Il était "inutile" de défendre durement contre Verstappen

Après le déploiement d'une stratégie à deux arrêts, Max Verstappen s'est retrouvé au terme de son dernier relais à chasser Lewis Hamilton, resté en piste sur une stratégie à un seul arrêt. Le Néerlandais, armé de gommes plus performantes et plus fraîches, a fini par fondre sur le Britannique pour être sur ses talons dans l'avant-dernière boucle.

Verstappen s'est retrouvé suffisamment proche de la Mercedes #44 pour tenter et réussir avec l'aide du DRS une manœuvre dans la première partie de la ligne droite du Mistral, avant même la chicane. Hamilton a fait un léger écart sur la gauche avant l'attaque pour se positionner en milieu de piste, mais cela n'a pas suffit à empêcher la Red Bull #33 de prendre l'avantage.

Lire aussi :

Interrogé par Motorsport.com sur le sujet, le septuple Champion du monde estime qu'il ne servait à rien de défendre plus durement face à son rival alors que l'issue était inéluctable : "Déjà, il y avait des billes de gomme à l'intérieur, donc je ne voulais pas que mes pneus soient encore pire qu'ils l'étaient."

"Il avait le DRS ouvert, donc s'il ne m'avait pas passé à ce endroit, il m'aurait dépassé dans la ligne droite d'après. Ça n'aurait fait aucune différence et je n'avais juste pas de train avant, donc il m'aurait eu quoi qu'il arrive. Il était inutile de défendre plus ardemment. Je pense que vous avez vu ce qui est arrivé à Valtteri [Bottas], il a juste tiré tout droit. Donc il n'y avait aucun intérêt à abîmer plus encore les pneus."

Hamilton a été battu grâce à une stratégie similaire à celle qui lui avait permis de gagner face à ce même Verstappen au GP d'Espagne, et jugeait après la course du Castellet que l'application par Mercedes qu'une telle tactique "aurait potentiellement fait le job" avant d'ajouter : "Mais ce n'était pas du tout sur la table de notre côté, donc nous allons analyser et essayer de comprendre pourquoi."

Dans le parc fermé juste après la course, le Britannique avait expliqué ce qui lui est passé par la tête quand il a vu le Néerlandais s'arrêter une seconde fois : "Il était déjà assez loin devant, donc la seule option que j'avais vraiment était de rester en piste, sinon… encore une fois, il me faisait l'undercut, donc il serait juste ressorti devant et je n'aurais pas été capable de le menacer car ils sont trop rapides en ligne droite. La seule option était donc de rester en piste aussi longtemps que possible et d'espérer que les pneus tiennent."

Avec Alex Kalinauckas

partages
commentaires

Related video

Prost : "Alonso est de retour, c'est sûr"

Article précédent

Prost : "Alonso est de retour, c'est sûr"

Article suivant

Red Bull : La victoire en France réfute les "accusations" de tricherie

Red Bull : La victoire en France réfute les "accusations" de tricherie
Charger les commentaires