Hamilton : "J'ai encore le sentiment d'être le chasseur"

Pour la deuxième fois de la saison, Lewis Hamilton est parvenu à remettre les compteurs à zéro, en subtilisant la tête du championnat à son coéquipier Nico Rosberg pour 3 points seulement

Pour la deuxième fois de la saison, Lewis Hamilton est parvenu à remettre les compteurs à zéro, en subtilisant la tête du championnat à son coéquipier Nico Rosberg pour 3 points seulement. Tout est de nouveau relancé entre les deux hommes, alors qu'il ne reste plus que cinq épreuves, dont la manche finale d'Abu Dhabi avec les points doublés.

Malgré son excellente opération au championnat, le Britannique ne veut surtout pas changer d'état d'esprit et ne modifiera pas son approche pour les courses suivantes. "Je savais qu'il fallait que je continue à réduire l'écart et j'ai empoché vingt-cinq points. Mais j'ai encore le sentiment d'être le chasseur et non le chassé", assure-t-il au micro de Sky.

A Singapour, Hamilton n'a pas eu la partie si facile malgré sa supériorité en termes de rythme et de performance. Dans une course relancée par l'intervention de la voiture de sécurité, le pilote Mercedes a dû s'employer dans le dernier quart de l'épreuve, en menant un train d'enfer malgré des pneus supertendres qui étaient tout simplement à la limite.

"En arrivant au premier virage, j'ai vu qu'ils étaient loin derrière, et je me suis dit que je voulais vraiment mener la voiture jusqu'à l'arrivée, m'occuper d'elle comme de mon bébé", raconte Hamilton. "J'avais un bon rythme en tendres et je pensais que les autres allaient s'arrêter aussi, mais en fait non. Ils [l'équipe] m'ont dit de ne pas prendre de risque. Mais Sebastian [Vettel] allait me mener la vie dure."

Propulsé en tête du championnat, le Champion du Monde 2008 n'en est pas encore à l'heure des comptes. Il relativise néanmoins l'abandon prématuré de Nico Rosberg, rappelant ses propres mésaventures, survenues à Melbourne, Montréal et Spa-Francorchamps.

"Cela fait 3-2 en termes d'abandons", constate-t-il. "L'équipe a fait un travail fantastique au niveau de la voiture. Je suis toujours conscient de la possibilité d'exploser pour les pneus. C'est pour ça que je disais à l'équipe que je voulais rentrer. Dans ma tête, je ne suis pas en tête du championnat, je suis toujours à vingt points. Je veux continuer à faire ce que j'ai fait lors de ces deux derniers weekends : attaquer."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Lewis Hamilton , Nico Rosberg
Équipes Mercedes
Type d'article Actualités